Aller au contenu

Festival d’Annecy 2023

Du 11 au 17 juin s’est déroulé le Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2023. Il s’agit du plus grand Festival d’Animation au monde. Dans cet article, je vais vous raconter un peu ce que j’ai fait durant cette semaine extraordinaire. Vous découvrirez les films que j’ai vus, mais aussi les conférences ainsi que les moments forts qu’il fallait retenir. Bonne lecture !

Déjà, que propose Festival d’Annecy 2023 ?

Chaque année, la ville d’Annecy met en compétition des long-métrages et court-métrages d’animation, de toutes les nationalités. C’est l’occasion aussi de créer des rencontres dans ce domaine, grâce au Marché International du Film d’Animation (MIFA), des conférences, des avant-premières, des Work in Progress, des interviews… Pour 2023, le Festival a mis à l’honneur cette fois le Mexique.

Alors que vaut Festival d’Annecy 2023 ?

Les nouveautés du Festival d’Annecy 2023

Tout d’abord, je vais vous parler des nouveautés de cette édition 2023 du Festival d’Annecy.

Honneur au Mexique

Comme chaque année, le festival met à l’honneur un pays. Et après la Suisse en 2022, c’était au tour de l’animation mexicaine de briller face au monde entier. Notamment, avec des personnalités comme Guillermo del Toro, qui a présenté son film Pinocchio lors d’une séance en plein air. Ou encore Jorge R. Gutierrez, qui a réalisé la superbe affiche de cette édition.

Pour l’occasion, j’ai pu assister à deux Work In Progress de longs-métrages mexicains. À savoir Batman Azteca de DC Comics, où il est question de l’univers du Chevalier Noir transposé à l’époque aztèque. Ainsi que Frankelda et le Prince des Épouvantes, un film en stop-motion sur l’art de raconter les histoires. Il est issu de la série éponyme, très populaire au Mexique.

Aussi, le lieu principal de Bonlieu, mettait en avant des décorations mexicaines colorées. Dedans comme dehors, ainsi que certains commerces de la ville.

festival d annecy 2023 affiche geante jorge r gutierrez

Cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture du Festival d’Annecy 2023 a eu lieu pour la première fois de son histoire le dimanche. En effet, cette édition s’est rallongée d’un jour supplémentaire. Afin de faire d’étaler au mieux l’afflux toujours aussi important de festivaliers. C’est évidemment Marcel Jean, le directeur artistique, qui a animé toute la soirée.

L’animation plus fort que tout

Il a pu accueillir le maire d’Annecy, François Astorg, qui a inclus dans son discours un mot sur l’attaque qui est survenue 3 jours plus tôt. À savoir, un homme qui avait blessé de nombreuses personnes, dont une majorité d’enfants, dans un parc près du lac. Heureusement, toutes les victimes s’en sont remises. D’ailleurs, les festivités extérieurs (comme les projections plein air) ont été décalées au lundi, par sécurité.

Puis, Dominique Puthod, le président de CITIA (les organisateurs de l’événement), a souligné l’importance de l’animation. Qui pour lui est un cinéma comme un autre, notamment à Annecy qui est devenue la capitale de l’animation. Où cette année elle mettait également l’accent sur la diversité, comme la communauté LGBTQIA+.

Une édition qui commence sur les chapeaux de roues

Ensuite, après la présentation de chaque membre du Jury présent dans la salle, le public présent a pu visionner le court-métrage Kikiriki. C’était une petite animation mexicaine mettant en scène un coq et un poule, qui exprimait surtout son amour pour le Festival et la ville d’Annecy.

Mais le moment le plus marquant de la cérémonie d’ouverture a été l’hommage au 100e anniversaire des studios Walt Disney Animation. Pour l’occasion, ils ont projeté en première mondiale le court-métrage Once Upon a Studio. Il accompagnera leur prochain film d’animation en salle, Wish, Asha et la Bonne Étoile. Les réalisateurs Dan Abraham et Trent Correy sont venus sur scène pour en parler quelques instants. Et notamment en compagnie d’Eric Goldberg, qui a supervisé l’animation.

100 ans disney animation annecy 2023

Enfin, la cérémonie s’est terminée avec la projection en avant-première de Sirocco et le Royaume des Courants d’Air. En présence du réalisateur Benoît Chieux et du producteur Ron Dyens. Pour ma part, c’était la première fois que je voyais un long-métrage en ouverture qui était également en compétition.

La soirée s’est ensuite prolongée Chez Ingalls, un bar chic de la ville, avec un apéritif dinatoire aux couleurs du Mexique. Tout comme les chemises des serveurs et serveuses.

Du neuf aussi pour le MIFA

En parallèle du Festival D’Annecy se déroulait aussi le Marché International du Film d’Animation 2023. Du mardi au vendredi, les professionnels du monde entier peuvent échanger autour de projets liés à l’animation. Cela concerne les personnes déjà dans l’industrie, mais également les étudiants.

Et pour cette année, déjà que la surface du MIFA était plus grande (avec un nouveau hall), elle a mis l’accent sur le recrutement. Ainsi, on pouvait retrouver une toute nouvelle zone, près d’Albigny, le MIFA Campus. On pouvait assister à des conférences de studios, qui s’adressaient directement aux élèves d’écoles d’animation de tous les horizons.

mifa campus 2023

C’est une chouette initiative, puisqu’il faut savoir que les étudiants sont de plus en plus nombreux chaque année. Et que le Festival est pour eux une opportunité toute particulière pour trouver du travail dans cette industrie fascinante.

Exposition Chicken Run

En décembre sortira sur Netflix la suite de Chicken Run : La Menace des Nuggets, des studios Aardman. Présenté lors du panel Netflix (dont je reparle un peu plus bas), le film eu aussi le droit à son exposition à Bonlieu.

exposition chicken run 2 annecy galerie artekne

À l’étage de la Galerie Artekne, on pouvait, en accès libre et gratuit, admirer les personnages du long-métrage. Cela permettait à la fois de connaître les protagonistes, mais également de voir de nos propres yeux le travail minutieux que requière ce genre d’ouvrage. À savoir des poules et coqs en pâte à modeler spécialement conçue pour le stop-motion.

La Cérémonie de Clôture

La cérémonie de clôture du Festival d’Annecy 2023 a eu lieu le samedi 17 juin. C’est à ce moment-là que le Jury dévoile son palmarès et que l’on remet les prix aux films primés.

Une édition qui n’a pas chômé

Mickaël Marin, le directeur de CITIA, a de nouveau rendu hommage aux victimes du drame de la semaine précédente. Il nous a ensuite partagé quelques chiffres. À savoir que le Festival a enregistré 15 820 accrédités, venus de 102 pays différents.

De plus, 543 bénévoles ont travaillé au bon fonctionnement de l’événement. D’ailleurs, ils ont lancé leur compte Instagram officiel, que je n’ai pas hésité à partager. Je tenais à les mettre en avant, car ils font un travail monstre, à accueillir autant de monde et toujours avec le sourire. D’autant que cette année, je n’ai remarqué aucun problème d’organisation. Tout était très fluide. Donc bravo à eux !

Ensuite, avant de lancer les festivités, nous avons droit à la diffusion du montage officiel de l’édition 2023. Ce petit film permet de se remémorer des moments forts du festival. Pour le coup, funfact : j’apparais dedans, avec les copains de chez Comic Systems et Clément Diolot.

Des récompenses à la pelle

Les différents prix ont donc été remis aux films primés, notamment en présence d’une hôtesse habillée aux couleurs du Mexique pour l’occasion. Les prix spéciaux avaient été déjà remis la veille, Marcel Jean nous les a juste rappelé au cours de la soirée. Vous pourrez trouver le palmarès complet ici.

En tout cas, ce que j’ai retenu du Palmarès, c’est que le Grand Prix Contrechamps a été remis à Robot Dreams, de Pablo Berger. Aussi, Sirocco et le Royaume des Courants d’Air a remporté le Prix du Public. Ensuite, la Fondation GAN, qui l’année passée avait remis son prix à Interdit aux Chiens et aux Italiens (qui lui a permis d’atteindre les 200 000 entrées !), a récompensé Linda Veut du Poulet. Un film haut en couleur, que je n’ai hélas pas réussi à voir dans la semaine, de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach. De même, ils ont tout simplement obtenu aussi le Cristal du Meilleur Long-Métrage, l’équivalent de la Palme d’Or.

linda veut du poulet cristal annecy 2023

La remise des prix a été agrémentée de diffusions diverses et variées. Comme par exemple l’amusant Send Me My Award, de Guy Charmaux, puis l’ingénieux Assemblage de Kyle Brooks. Ou encore le très attendu Wacky Land, le tout premier court-métrage en stop-motion des studios Warner Bros. Nous avons aussi l’émouvant Amricord de Giovanni Ferrari, car il était diffusé à titre posthume et non-terminé. Et en parlant de disparition, nous avons eu aussi la séquence qui rend hommage à toutes les personnes de l’animation qui nous ont quitté dernièrement.

Enfin, la soirée s’est prolongée sur les bords du lac. Bien qu’on a mis plus de temps à faire la queue, que de vraiment en profiter. D’ailleurs, c’était la dernière de Laurence Ythier, qui a quitté le service presse du Festival d’Annecy en 2023 pour d’autres horizons à la fin de cette édition. De plus, Estelle Lacaud, qui a rejoint l’équipe en 2022, s’est mariée de façon totalement improvisée (avec Véronique Dumon en témoin !). Donc félicitations à toutes les deux en tout cas !

Les films que j’ai vus au Festival d’Annecy 2023

Lors du Festival d’Annecy, j’essaye de voir un maximum de films, même en 2023. Ainsi, j’ai visionné pas moins de 11 longs-métrages en 7 jours.

Les Compétitions

Tout d’abord, en Compétition L’Officielle, j’ai pu voir, en plus de Sirocco, Léo (The Inventor) de Jim Capobianco et Pierre-Luc Granjon, puis Mars Express de Jérémie Périn.

Ensuite, j’ai vu bien plus de films issus de la compétition Contrechamps, que j’avais notamment testé en 2022 avec avec Quantum Cowboy. J’ai pu voir 4 séances, dont celle de Robot Dreams, que j’ai mentionné plus haut. À savoir Johnny and Me de Katrin Rothe, White Plastic Sky de Tibor Banoczki et Sarolta Szabo, ainsi qu’Adam Change Lentement de Joël Vaudreuil.

Les Avant-Premières

Enfin, et c’est la partie la plus excitante du Festival, j’ai pu voir 4 longs-métrages d’animation en avant-première.

ninja turtles teenage years annecy 2023

Avec pour commencer, sans doute la plus attendue, celle de Ninja Turtles : Teenage Years de Jeff Rowe et Kyler Spears. La version qu’on a pu voir n’était pas finalisée, il restait encore pas mal de plans de travail. La presse a même dû signer un embargo juste avant d’entrer. De plus, il n’y avait pas de sous-titre. Heureusement, j’ai eu la chance de le revoir plus tard sur Paris, lors de la toute première projection presse. J’ai ainsi pu capter plus de vannes, bien que le film n’était pas encore fini.

Ensuite, j’ai assisté à la première mondiale de Nimona, de Nick Bruno et Troy Quane. En sa présence ainsi que de celle de l’auteur original, N.D. Stevenson. Une belle ovation de plusieurs minutes leur a été consacrée à la fin de la projection. j’ai donc eu la chance de le découvrir sur grand écran, tandis qu’il est sorti du Netflix le 30 juin.

Du côté de DreamWorks, le studio nous a présenté Ruby l’Ado Kraken de Kirk Demicco et Faryn Pearl. Tandis que Pixar nous ont dévoilé leur nouveau long-métrage Élémentaire, de Peter Sohn.

Les conférences que j’ai vues au Festival d’Annecy 2023

Lors du Festival, il y a certes les films, mais aussi les conférences. En effet, les professionnels et les studios viennent présenter leurs projets et leur métier, que ça soit à la presse ou au public.

Les WIP

Ainsi, en plus des deux longs-métrages en rapport avec le Mexique que j’ai mentionné au tout début, j’ai assisté à 4 autres Work In Progress.

Lors de ces présentations, les équipes nous montrent l’avancement du projet, avec du matériel de travail et parfois quelques extraits vidéo. J’ai pu donc découvrir avant tout le monde les premières images de Fixed de Gendry Tartakovsky, de Trolls 3  de Walt Dohrn et Tim Heitz et de Wish, Asha et la Bonne Étoile de Chris Buck et Fawn Veerasunthorn.

Le studio Illumination Entertainment était également au Festival d’Annecy 2023, comme chaque année. Cette fois, il présentait Migration de Benjamin Renner. La présentation se faisait sous forme de discussion entre le réalisateur et le producteur Chris Meledandri. D’ailleurs, ce fut un moment fort car à la fin de la présentation, ce dernier a reçu un Golden Ticket. Il s’agit d’une accréditation à vie. Et c’est une personne en particulier qui le lui a remis en main propre… Puisqu’il s’agissait de Pharrell Williams ! Le compositeur entre autre de la chanson Happy, présente dans Moi, Moche et Méchant 2. C’était une sacrée surprise, d’autant que j’étais aux premiers rangs de la salle de Bonlieu.

chris meledandri pharell williams golden ticket

Les Lines-Up

Un autre moyen pour les studios de présenter plusieurs projets, ce sont les Line-ups. C’est lorsqu’ils annoncent toutes les futures sorties qu’ils ont prévu. Ainsi, j’ai pour ma part assisté à celle de Warner Bros. Animation, qui présentait quasiment les mêmes séries et films que l’année dernière, mais avec plus d’extraits. Et celle de Netflix Animation, avec notamment de nombreux extraits du prochain film Chicken Run. On a aussi eu le droit à d’autres présentations, telles que Leo (un caméléon qui parle avec la voix d’Adam Sandler, qui nous a même adressé une vidéo), Blue Eyes Samurai (un jeune samouraï aux yeux bleus qui essaye de s’intégrer), la série Exploding Kittens (basée sur le jeu de carte éponyme) et Le Roi Singe.

The Spider Within

Enfin, j’ai également assisté à un événement hybride. À savoir, l’avant-première mondiale suivie d’une conférence avec l’équipe du film The Spider Within : A Spider-Verse Story. Il s’agissait d’un court-métrage issu de l’univers de Spider-Man New Generation et Across The Spider-Verse. C’était l’occasion pour Sony Pictures Animation de nous présenter le programme LENS. Ce programme permet de donner la possibilité à de jeunes talents sous-représentés d’écrire et réaliser pour le studio. ici, ils ont pu par exemple travailler sur le personnage de Miles Morales, avec tous les outils des films, pour nous parler de crise d’angoisse. Je vous en parle plus en détails dans l’article qui lui est consacré ici.

the spider within annecy 2023

Les 100 ans Disney Animation

Un des point phare de cette édition 2023 du Festival d’Annecy c’était les 100 ans de Walt Disney Animation Studios. En effet, créé en 1923 dans un garage, le studio n’a cessé de nous faire rêver à travers ses longs-métrages d’animation iconiques. Pour marquer le coup, j’ai donc assisté à 3 événements majeurs.

Des Masterclass

Tout d’abord, les artistes Dan Abraham et Trent Correy, qui ont réalisé Once Upon a Studio, sont venus au MIFA présenter leur parcours respectifs. La salle était remplie d’étudiants qui avaient soif de connaissance, de la part de deux figures du studio aux grandes oreilles. Ça parlait de storyboard (dont des scènes coupées avec Olaf issu de la Reine des Neiges), de créativité et de leur collaborations. Ils ont même pu répondre à quelques questions, tant qu’elles ne concernaient pas leur dernier court-métrage.

trent correy dan abraham annecy 2023

Ensuite, j’ai pu assister à une masterclass du prestigieux Eric Goldberg. Cet animateur de chez Disney a notamment travaillé sur le génie d’Aladdin ou co-réalisé Pocahontas. L’homme sort littéralement d’un dessin animé et je l’ai rencontré pour la première fois il y a tout juste 10 ans, au Festival d’Annecy évidemment, quand j’étais en dernière année d’étude en 2013.

Dans sa conférence, il nous expliquait comment un personnage devenait iconique et inoubliable. Et ce, à travers des extraits vidéos mais aussi des démos en temps réel sur du papier. Le voir dessiner un Mickey en direct, c’était un moment fort pour moi.

Le Panel Disney

Pour la présentation, on a eu pas mal de choses cette année. Déjà, l’annuelle cérémonie du Disney Art Challenge, le concours pour étudiant où ils peuvent gagner de belles sommes. Le sujet cette année était de réaliser ses rêves. En référence à leur tout prochain long-métrage, Wish.

disney art challenge laureats 2023

Des exclusivités

Film dont nous avons pu voir une vingtaine de minutes, non finalisées. C’est Jennifer Lee (scénariste et productrice) en personne qui est venue nous présenter le projet, notamment sa partie technique et narrative.

Lors de ce panel Disney, on a aussi pu voir en avant-première le premier épisode de la prochaine série Pixar : Win or Lose. La série semble techniquement être du niveau d’un long-métrage, c’est impressionnant. Narrativement, elle va explorer pleins de sujets du quotidien, donc à surveiller. Et le tout, dans un super humour efficace, tout en apportant de l’émotion intense.

Puis afin de fêter dignement ce 100e anniversaire, on a eu le droit à une nouvelle diffusion de Once Upon a Studio. Le court-métrage précédera Wish lors de sa sortie, en novembre 2023.

Un final de rencontres

Enfin, il faut savoir que le vendredi est consacré à Disney. D’une part lors de leur présentation, puis d’autre part lors du Barbecue au bord du lac. Soirée à laquelle j’ai pu rencontrer de chouettes personnes, comme Peter Ramsey (Spider-Man New Generation), Cyrille Combier (le directeur du Pathé Annecy, que j’ai interviewé cette année), Trent Correy (qui a eu la gentillesse de dessiner un Olaf alternatif, par rapport à sa conférence) et bien d’autres !

Du coup, que dire de Festival d’Annecy 2023 ?

Une nouvelle fois, le Festival d’Annecy m’a encore mis des étoiles plein les yeux, même en 2023. C’est assez dur d’assister à tout, j’ai notamment eu une journée super intense. Néanmoins, ça reste un plaisir de découvrir tous ces films d’animation.

Une édition bien remplie

Entre la compétition, qui nous donne un avant-goût des prochaines tendances. Les avant-premières parfois exclusives qui me permettent de voir les films avant tout le monde. D’autant que cette année, j’ai quand vu un sacré bon cru (je n’ai même pas eu ma séance purge !) Ou encore ces présentations de projets et du monde de l’animation en général, ça me plaît toujours autant.

J’ai adoré l’affiche de cette édition mexicaine, de Jorge R. Gutierrez, car cela impactait aussi tous les visuels vidéos et papiers. J’ai même eu la chance de faire une photo avec lui.

De plus, la semaine a été chargée en moments phares, avec la présence de nombreuses personnalités. Rien que voir débarquer Pharrell Williams, ça envoie du lourd.

Une ambiance inégalable

Revenir à Annecy chaque année, c’est aussi retrouver les copains de l’animation. Que ça soit du côté blog, avec Comic Systems, LittleBig Animation, Clément Diolot, Renaud alias Captain Jim pour Cinématraque, Caroline pour 20 Minutes. Ou encore Kévin de Surimpressions et Thibault de L’Instant Animation, que j’ai rencontré cette année. Ou du côté du travail, des personnes avec qui j’ai travaillé ou dont je suis le travail. En plus cette année, il a fait super beau et avec une chaleur carrément supportable.

Le public était toujours au taquet, que ça soit sur les Lapins ou les avions en papier. D’autant que la vidéo partenaire de cette année est particulièrement touchante. De part ses designs iconiques du studio La Cachette, mais aussi parce qu’elle rend bien hommage à la ville d’Annecy. Sur une musique tout à fait mignonne.

Merci et bravo !

Je tiens une nouvelle fois à remercier Laurence pour sa confiance et toutes ces années, ainsi qu’à toute l’équipe presse, avec entre autre Véronique et Estelle. De même, un grand bravo aux bénévoles qui ont encore super bien bossé, pour nous guider avec le sourire à tous nos rendez-vous.

Comme à chaque fois, à l’année prochaine et direction le Portugal en 2024 !

Si vous avez envie...

… de regarder des dessins animés, de côtoyer un lac immense et de partager la passion de l’animation et du cinéma avec des milliers de personnes, partez au Festival International du Film d’Animation à Annecy !

Vous appréciez Jevaisciner.fr ?

Si vous souhaitez soutenir le site, vous pouvez faire un don libre (ponctuel ou récurrent) via PayPal.

Le paiement par carte bancaire est disponible si vous n’avez pas de compte.

Via le bouton ci-dessous ⬇

Merci infiniment !

Festival d'Annecy 2023 Poster

C'est ? Le Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2023

De ? CITIA

Genre ? Festival et rendez-vous pour toutes les personnes liées au film d’animation

Nationalité ?

Sorti le ? 11/06/2023 au 17/06/2023

Vu le ? 11/06/2023 au 17/06/2023

Où ?

Liens Utiles

Festival d’Annecy https://annecy.org/

L’Édition 2022 : https://www.annecy.org/programme-2023/

CITIA : https://www.citia.org/

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire