Avengers : Infinity War

Nous y voilà. La première partie du film Marvel le plus attendu, le plus ambitieux, avec le plus de héros, est là. Les frères Russo ont-ils tenu leur promesse ?

Quoi ?

Thor et les survivants d’Asgard se sont fait attaqués par un nouvel ennemi. Hulk est renvoyé sur Terre pour prévenir le Doctor Strange et Tony Stark de l’arrivée de Thanos et de ses sbires. Ils doivent l’empêcher de récupérer les 6 Pierres d’Infinité qui lui procureraient un pouvoir incommensurable

Alors ?

Ce film est l’accomplissement de l’Univers Cinématographique Marvel (MCU en vo) Chaque film était censé apporter une pierre à l’édifice, donner des indices de plus sur la tournure de événements, lier les personnages entre eux. On a eu du bon et du moins bon. Et il s’en est passé des choses depuis la bataille contre Ultron. Ici l’histoire commence juste après la fin de Thor : Ragnarok. Pendant tout le début, les tous premiers dialogues sur fond de logo Marvel, je me disais ‘ne foirez pas, ne foirez pas, ne foirez pase’. Résultat ?

C’est une réussite ! Bon sang que ça fait du bien. Ma plus grande peur était que Marvel se croit invincible, les rois du game du film de super-héros et que ça leur permettait de se reposer sur leur lauriers. Pas du tout. DC et sa Justice League peuvent se mettre en PLS car les Russo / Feige confirment leur savoir-faire.

Ils ont su se réinventer, surprendre. L’écriture est soignée, rien n’est bâclé. Même le montage se permet des plans longs, pour nous laisser le temps de comprendre, de lire l’action et d’apprécier le spectacle.

Le bon, et le moins bon aussi, ont été savamment condensés dans le film Marvel actuellement le plus long. Les univers de chaque licence a été respecté, aussi bien sur les effets visuels que les ambiances. Les plans mindfuck de Doctor Strange s’entrecroisent avec les blagues lourdes des Gardiens de la Galaxie par exemple.

Il n’y a pas beaucoup, de fan-service pour une fois, c’est assez peu gratuit, tout est nécessaire (excepté donc les passages et répliques drôles à certains moments) C’est globalement des petites doses qui font plaisir, on retrouve chaque personnalité.

Thanos, qu’on nous tease depuis 2012, est monstrueusement bien construit. Ce n’est pas un méchant ordinaire. Son background est intéressant, ses failles sont bien exploitées et surtout, on n’a pas besoin de se taper 18 films pour savoir qui il est, tout est clair ici. Même ses sbires sont suffisamment badass pour surpasser un certain Steppenwolf chez les concurrents…

Globalement, les personnages sont tous utiles. Déjà ils sont bien amenés, jamais ils n’apparaissent juste pour dire qu’ils sont là. Chaque petit groupe a ses buts et se lie petit à petit avec les autres. Pour le coup, seul le crew de Captain America (qu’on n’a pas vu depuis Civil War) est en dessous des autres, car pas hyper bien exploité. Pour le reste, les collaborations de compétences sont efficaces, des duos parfois improbables mais sensationnels. Les arrivées sont soignées.

Le rythme est sportif. On sent qu’il y a 2h36 d’histoire. C’est quand même assez bien fait pour qu’on s’accroche, qu’on soit bercé entre les combats méga-épiques et les discussions de plans. Même les différents lieux sont pertinents et non plus un prétexte pour se balader.

Visuellement, on augmente en qualité. Les personnages et créatures en full CG sont magnifiques, très réalistes et même pas gâchés par l’animation (ce qui n’était pas cas pour Rogue One) Contrairement à Transformers 5, le film est à 100% en IMAX. Même si la 3D n’était pas toujours bien utilisée, les détails de l’image sont ouffisimes. Je voulais faire pause pour apprécier chaque poil de Rocket. Les décors et les chorégraphies de combats sont renouvelés. Le bémol réside dans certaines incrustations de visages et de fond verts, étonnamment moches pour une si grosse production.

Du coup ?

À tous les amoureux de films de super-héros, sachez que Marvel a encore monté la barre. À part des blagues lourdes des Gardiens (au début, après ça se calme bien), vous serez surpris par la direction que prennent les 10 ans de films du MCU, mêlant spectacle épique et drame. Je ne sais pas si la suite sera encore plus dingue, j’espère au moins aussi bien. Réponse en 2019 !

Si vous avez envie...

… de vous prendre une raclée, de récupérer par la force des cailloux colorés et d’une nouvelle vision de Marvel, Avengers : RASSEMBLEMENT !

C'est ? Avengers : Infinity War

Genre ?

Durée ? 156 min

Nationalité ?

Sorti le ? 25/04/2018

Vu le ? 25/04/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email