Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2

Le premier volet ne m’avait pas aussi plu que la majorité des spectateurs et la bande-annonce de la suite qui ne m’avait pas plus hypé que ça. Mais étant fan du MCU, je suis quand même allé voir cette suite et pas dans n’importe quelles conditions…

Quoi ?

Après avoir rendu service à un peuple doré, la bande de héros de l’espace se fait pourchasser par toute une armée de vaisseaux. En leur échappant, Peter Quill alias Star-Lord ne se doute pas qu’il va retrouver une partie de son passé

Alors ?

Du grand spectacle ! C’est le premier film que je regarde dans les conditions de la nouvelle technologie 4DX, fraîchement arrivée en France, au Pathé La Villette, dont vous pouvez retrouver mon expérience dans un article dédié ici.

On désigne souvent la scène d’exposition comme le reflet global du film. La première apparition des protagonistes se fait dans un superbe plan-séquence, certes à 90% en images de synthèse, qui permet d’attribuer à cette scène son rôle le plus noble : tout l’esprit de la licence y est condensé.

J’ai revu le premier épisode récemment, pour y débusquer les défauts qui m’avaient gêné lors du premier visionnage en salle. Je suis finalement un peu plus rentré dans l’univers et ai mieux saisi les enjeux, ce qui m’a permis d’apprécier un peu plus Les Gardiens de la Galaxie. Néanmoins, à en faire criser plus d’un(e), la partie musicale retro ne m’atteint toujours pas (cela vaut pour le 2 aussi…) Bref, ainsi, j’étais beaucoup plus dedans pour les nouvelles aventures et j’ai même pu capter des améliorations.

Dans le volume 2, les personnages sont beaucoup plus profonds, leurs relations sont plus étoffées, on comprend ce qui les relie. De même, leur personnalité sont ainsi plus développées, ce qui implique que leur choix et les scènes dramatiques marchent très bien. On peut également y trouver des messages, des émotions, applicables au quotidien. L’histoire est plutôt complexe, car elle est parsemée de mini-retournements de situation, d’éléments amenés de façon régulière, déroulant le scénario proprement.

Au niveau des effets spéciaux, des designs de décors et de technologie sont époustouflants, dont la découverte visuelle est appuyée par les mouvements de caméra habiles. Le personnage joué par Kurt Russel, dans sa forme réelle vers la fin du film, se révèle être graphiquement très intéressant, si bien qu’il aurait pu avoir cette allure tout du long. Le bébé Groot est d’ailleurs saisissant, on a clairement de l’empathie pour lui, sans qu’il en fasse trop, comme aurait pu le suggérer le marketing autour. J’ai toujours ma préférence pour Rocket Racoon, que je trouve de plus en plus réaliste.

Cela n’en fait pas un moment parfait pour autant. Je regrette que le personnage de Drax ne soit réduit qu’un peu plus en clown, en running gag. Sa personnalité faisait justement la force du premier volet, qu’ils ont délaissé pour faire ressortir celles des autres dans cette suite. Comme pour Nébula, qui reste en retrait en termes d’intérêt, car elle est très caricaturale. Une scène mettant en avant le lien avec sa sœur Gamora fonctionne malgré tout mais sans faire oublier le reste.

L’aspect comédie Marvel demeure agaçant ou de trop par moment. Cela a beau être la marque de fabrique, plusieurs plans sont presque gâchés par le rappel de légèreté des dialogues ou situations (bien que ça fasse mouche pour d’autres scènes)

Pour résumer, j’ai préféré le Volume 2 au Volume 1, de par sa meilleure sincérité humaine au sein des différents personnages et le régal renouvelé pour les yeux. Le format 4DX est utile pour ce genre de divertissement sans conteste. Je regrette un manque de lien plus explicite avec le futur Avengers Infinity War. Les scènes post-générique (et il y en a pas mal !) ne semblant porter que sur le potentiel Volume 3. Bon au moins, on a eu le droit à un goodies à la sortie.”

Du coup ?

Pour résumer, j’ai préféré le Volume 2 au Volume 1, de par sa meilleure sincérité humaine au sein des différents personnages et le régal renouvelé pour les yeux. Le format 4DX est utile pour ce genre de divertissement sans conteste. Je regrette un manque de lien plus explicite avec le futur Avengers Infinity War. Les scènes post-générique (et il y en a pas mal !) ne semblant porter que sur le potentiel Volume 3. Bon au moins, on a eu le droit à un goodies à la sortie.

Si vous avez envie...

… de petites références geeks dans un film déjà geek, de saisir le vrai sens de la famille et de toute une armée jouant à des bornes d’arcade, voyagez à travers le cosmos au son de la Awesome Mixtape Vol.2 !

C'est ? Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 (Guardians of the Galaxy Vol.2)

De ?

Genre ? , ,

Durée ? 136 min

Nationalité ?

Sorti le ? 26/04/2017

Vu le ? 26/04/2017

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email