César 2022 : Le Palmarès des films que j’ai vus

Le vendredi 25 février 2022 se tenait à Paris la 47e édition des César 2022. Cette édition à l’Olympia rendait hommage à deux acteurs disparus. Tout d’abord, Gaspard Ulliel, qui nous a quitté récemment en janvier, puis à Jean-Paul Belmondo (qu’on retrouve sur l’affiche), décédé en septembre 2021.

Les grands vainqueurs des César 2022 :

D’habitude, je ne parle que des films que j’ai vus. C’est pourquoi, exceptionnellement, vu la performance des deux principaux films que la cérémonie a récompensés, je vais énumérer leurs prix.

En tête, Illusions Perdues de Xavier Giannoli, avec pas moins de 7 prix (pour 15 nominations) : Meilleur Film; Meilleur Second Rôle Masculin (pour Vincent Lacoste); Meilleur Espoir Masculin (pour Benjamin Voisin); Meilleure Adaptation (pour Jacques Fieschi et Xavier Giannoli); Meilleure Photographie (pour Christophe Beaucarne); Meilleurs Costumes (pour Pierre-Jean Larroque); Meilleurs Décors (pour Riton Dupire-Clément)

Suivi de très près par Annette de Leos Carax, avec 5 prix (pour 11 nominations) : Meilleure Réalisation; Meilleure Musique Originale (pour Ron et Russell Mael); Meilleur Son (pour Erwan Kerzanet, Katia Boutin, Maxence Dussère, Paul Heymans et Thomas Gauder); Meilleur Montage (pour Nelly Quettier); Meilleures Effets Visuels (pour Guillaume Pondard)

Ensuite, concernant les films dont vous pouvez retrouver ma review sur mon site : Valérie Lemercier a obtenu le César de la Meilleure Actrice, pour son rôle dans Aline. Personnellement, je l’aurai plutôt décerné à Virginie Efira, car même si je ne l’ai pas vue dans Benedetta, je parlais de son incroyable talent dans En Attendant Bojangles (peut-être pour les Césars 2023 ?) Puis, le Meilleur Film Étranger a été attribué à The Father de Florian Zeller, ce que je trouve un peu étrange. Non pas par son immense qualité (il s’agit de mon film préféré de 2021) mais parce que la production est en partie française.

Mon Palmarès personnel :

À présent, pour la première fois, je vous propose mon propre palmarès partiel. Ainsi, par rapport aux nominations (et parce que je ne peux pas juger les films que je n’ai pas vus), j’aurai aimé que les Césars 2022 priment :

Boîte Noire de Yann Gozlan : Meilleur Acteur (pour Pierre Niney); Meilleur Scénario Original (Yann Gozlan, Simon Moutaïrou et Nicolas Bouvet-Levrard), Meilleur Son (pour Nicolas Provost, Nicolas Bouvet-Levrard et Marc Doisne) et Meilleur Montage (pour Valentin Féron)

Aline de Valérie Lemercier : Meilleur Film et Meilleur Second Rôle Masculin (pour Sylvain Marcel, qui délivre un parfait René Angelil)

Malgré mes quelques déceptions, Eiffel de Martin Bourboulon : Meilleurs Effets Visuels (pour Olivier Cauwet) et Meilleurs Décors (pour Stéphane Taillasson)

Et enfin Adèle Exarchopoulos dans Mandibules pour le Meilleur Second Rôle Féminin; Sandor Funtek dans Suprêmes (que j’aurai beaucoup aimé voir au moins nominé pour la Meilleure Photographie) pour le Meilleur Espoir Masculin; BAC Nord de Cédric Jimenez pour la Meilleure Réalisation; et surtout La Nuée de Just Philippot pour le Meilleur Premier Film.

Pour terminer, je félicite également tous les récompensés pour les prix que je n’ai pas cités. Et vous, quelles ont été vos joies et déceptions pour ces César 2022 ?

César 2022 Poster
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email