Aller au contenu

Napoléon

Ridley Scott nous raconte l’Histoire de France et de Napoléon dans sa nouvelle super-production.

Synopsis de Napoléon

L’ambitieux et stratégique général Napoléon va marquer à jamais l’Histoire de France. Tout comme une certaine Joséphine qui va marquer la sienne…

Napoléon (Bande-Annonce)

Mon avis rapide sur Napoléon

Joaquin Phoenix interprète avec dextérité le Napoléon qu’on s’attend à voir dans une production de Ridley Scott. Ce qui implique un manque cruel de surprise. On est presque sur une caricature. Je me suis ennuyé tout du long, car on s’attarde surtout sur sa relation avec Joséphine, dans des dialogues fades. Heureusement, les batailles sont au moins réussies et impressionnent (surtout en IMAX) Dommage qu’il n’y en ait pas beaucoup.

↓ Découvrez mon avis détaillé plus bas ↓

Mon avis détaillé sur Napoléon

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas ennuyé de la sorte dans une salle de cinéma. Dans le même esprit que le préquel d’Hunger Games, mais pas pour les mêmes raisons.

Napoléon de Ridley Scott ne m’a clairement pas transcendé puisqu’on s’attarde principalement sur sa relation avec Joséphine. On retrouve un peu de soif de domination, mais ce n’est pas assez poussé. Je conçois que c’est intéressant de parler d’autre chose que ses conquêtes militaires. En revanche, je trouve les scènes de dialogues globalement fades. Pour le coup, j’ai même somnolé au début de la dernière heure. Heureusement que j’allais revoir Mars Express juste après.

Au niveau du casting du film, Joaquin Phoenix (A Beautiful Day, Beau Is Afraid) sait y faire avec les personnes impulsives et dérangées (coucou Arthur Fleck). Je ne connais pas vraiment le personnage historique (et la dernière fois que je l’ai vu dans un long-métrage, c’était Alain Chabat dans La Nuit Au Musée 2) Néanmoins, ici, on ne s’attache pas du tout au protagoniste, bien que ça ne soit pas anodin. On se retrouve avec un empereur caricatural et prévisible.

Pour Vanessa Kirby, on sait qu’elle est capable de faire aussi bien dans le divertissement (Hobbs & Shaw, M:I6 & M:I7) que dans les productions d’auteurs (The Son). Et elle nous le prouve une nouvelle fois ici.

Aussi, Tahar Rahim (qui semble bien parti pour Hollywood, comme pour Désigné Coupable et prochainement Madame Web) est impeccable, bien qu’il n’intervienne qu’au début. D’ailleurs, il fait partie des personnages qui disparaissent sans crier gare de l’intrigue.

Heureusement, les batailles de Napoléon sont très impressionnantes. C’est la capacité de Ridley Scott et ce pour quoi je suis venu voir. Ainsi l’IMAX magnifie les décors et les plans très larges d’action. Les assauts tiennent en haleine avec leur tension et restent dans l’ensemble plutôt lisibles. Donc content que le seul argument pour me faire venir tienne la route. C’est juste dommage qu’il n’y en ait pas plus que ça.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Informations sur le film :

Napoléon Poster

Titre ? Napoléon (Napoleon)

Réalisation de ?

Scénario de ?

Durée ? 158 min

Techno ?

Nationalité ?

Sorti le ? 22/11/2023

Vu le ? 27/11/2023

Dans quel cinéma ?

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire