L’Année du Requin

L’avant-première de l’Année du Requin m’a fait rater la cérémonie d’ouverture de La Colo Panic! Cinéma. C’est terrible quand tout arrive le même jour…

Déjà, ça parle de quoi L’Année du Requin ?

Alors qu’elle part prochainement à sa retraite anticipée, la gendarme maritime Maja tombe sur une terrible affaire : un requin rôde dans la baie des landes ! Elle s’épaule de ses jeunes recrues Eugénie et Blaise pour traquer l’animal et s’offrir une dernière mission héroïque…

Alors, que vaut L’Année du Requin ?

L’avant-première de L’Année du Requin a accueilli du beau monde. Tout d’abord les producteurs de chez Baxter Films, puis les frères réalisateurs, Ludovic et Zoran Boukherma et tout le casting principal. À savoir Marina Foïs (également à l’affiche d’As Bestas), Kad Merad, Jean-Pascal Zadi et Christine Gautier. En plus d’une présentation classique du film, on a eu le droit à des vannes et des punchlines impeccables. Par exemple, Kad Merad a eu l’idée de rendre hommage aux réalisateurs en portant un teddy comme blouson !

année du requin équipe

Concernant le film, c’est vraiment au moment de l’avant-première que j’ai appris qu’il s’agit du nouveau film des Boukherma. J’avais pu voir en projection presse leur premier long-métrage Teddy (d’où la référence de Kad Merad), que j’avais bien apprécié.

L’Année du Requin reprend les éléments qui me font aimer leur univers. Notamment s’immiscer dans la vie de village, avec des monsieur et madame tout-le-monde, qui subissent un terrible carnage. Cette comédie n’a pas vocation d’être hilarante, mais parsème des situations amusantes. Tout en incluant des scènes très graphiques, avec beaucoup d’hémoglobine. Ce mélange marche car je le trouve vraiment intéressant. Et plus on avance, plus on se tourne vers le drame / thriller.

Pour rappel, le film de genre se fait rare dans le cinéma français, donc je suis ravi que de jeunes talents en proposent de la sorte. Les frangins s’en donnent à cœur-joie, avec une patte très reconnaissables. Par exemple, avec le choix de plans ou focales qui rendent la réalisation insolite.

Pour en revenir aux personnages, l’intrigue les développe un minimum, mais suffisamment pour ce qu’elle veut raconter et en faire. Cela fonctionne bien, puisqu’on arrive à s’attacher rapidement à un peu près tout le monde.

La bande-annonce de L’Année du Requin

Donc, que dire de L’Année du Requin du coup ?

Les frères Boukherma reviennent poser du film de genre dans le cinéma français, avec L’Année du Requin. Une comédie d’horreur amusante qui évolue de façon cohérente en un thriller dramatique. On arrive à s’immerger dans la vie de village et à s’attacher à ses habitants rigolos. La patte reconnaissable des cinéastes peut leur assurer un bon avenir au cinéma !

Si vous avez envie...

… d’une émission avec deux Bernard, de compter les vertèbres d’une sardine et d’aller au camping, partez donc à la chasse au requin !

C'est ? L'Année du requin

Genre ? ,

Durée ? 87 min

Nationalité ?

Sorti le ? 03/08/2022

Vu le ? 07/07/2022

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :