The Gray Man

Je vous propose un petit interlude Netflix, avec The Gray Man.

Déjà, ça parle de quoi The Gray Man ?

Six, un ancien prisonnier libéré en échange de contrats d’assassinat, voit sa vie basculer pendant une mission. Il découvre qu’on cherche à l’éliminer et doit donc protéger une clé usb. Celle-ci contient d’importantes preuves contre ses employeurs…

Alors, que vaut The Gray Man ?

Le thriller d’action The Gray Man remplit toutes les cases. Un anti-héros ultra entraîné, un méchant trop sûr de lui, une chasse à l’homme peu discrète ou encore le complot en interne : où est l’originalité ? J’avoue que je m’attendais à quelque chose de moins scolaire de la part des frères Russo.

En effet, concernant la réalisation, elle marche sans transcender. Quelques plans en drones sont pertinents, alors que d’autres, on sent qu’ils découvrent le jouet. Un peu comme dans Ambulance, à savoir, des plans simplement de démo technique, qui ne rajoutent rien à la narration.

Néanmoins, les scènes de chasse à l’homme paraissent parfois un peu grotesques. Autant celle de la fin fonctionne, autant celle à Prague n’apporte rien. Je veux dire que dans l’histoire, rien ne servait d’en faire des caisses comme ça.

À présent, faisons un tour du côté du casting de The Gray Man. À commencer par Ryan Goslin impeccable, bien qu’on ait du mal à s’en faire pour lui. Car il semble encaisser tout et n’importe quoi et presque toujours en souriant. Ensuite, Chris Evans est bon en méchant arrogant, comme il avait pu le prouver dans À Couteaux Tirés. Cependant, dans le cadre d’un méchant de thriller d’action, ça le rend fade, presque désuet. Enfin, Ana de Armas se débrouille de mieux en mieux en fille d’action. D’autant qu’elle ne joue pas de côté sexy ici, ça fait du bien.

La bande-annonce de The Gray Man

Donc, que dire de The Gray Man du coup ?

The Gray Man fait grandement le taff si on ne cherche pas à se prendre la tête. En revanche, je ne sais pas pourquoi, je m’attendais à plus d’originalité venant des papas de Captain America 2. Résultat, beaucoup de passages ne font pas vraiment effet et restent très classiques, voire hors propos. Entre un protagoniste pour qui on ne panique jamais et un méchant qui parle qu’en punchlines, on a vite faire le tour.

Si vous avez envie...

… de chaussures taille 42, d’un pacemaker et d’une journée habituelle, faîtes-vous trahir par votre organisation.
The Gray Man Poster

C'est ? The Gray Man

Genre ? ,

Compagnies ? , ,

Durée ? 128 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 22/07/2022

Vu le ? 02/08/2022

Où ?

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email