Aller au contenu

La Vie pour de Vrai

Dany Boon revient à l’écriture et à la réalisation d’un nouveau film, La Vie pour de Vrai.

Synopsis de La Vie pour de Vrai

Tridan était animateur Club Med au Mexique. Il démissionne car il décide de s’installer à Paris, afin de retrouver Violette, son amour d’enfance. Mais une fois à la capitale française, il va découvrir l’existence de Louis, son demi-frère…

La Vie pour de Vrai (Bande-Annonce)

Mon avis rapide sur La Vie pour de Vrai

Sans savoir grand-chose sur La Vie pour de Vrai, j’ai passé un tout de même un bon moment en famille. L’histoire mignonne et sincère aborde des thématiques peu habituelles. De plus, les gags bien distillés fonctionnent, grâce à ses personnages attachants. J’apprécie le bon fond et l’originalité.

Cependant, malgré l’intensité de certains éléments, la globalité en manque pour rendre ce long-métrage plus mémorable. Notamment avec la fin trop rapide qui empêche de mettre en valeur certaines émotions qui auraient pu marquer le film.

↓ Découvrez mon avis détaillé plus bas ↓

Mon avis détaillé sur La Vie pour de Vrai

C’est marrant, ma dernière fois avec Dany Boon c’était déjà une escapade dans Paris, avec l’excellent Une Belle Course. De plus, j’ai découvert vraiment par hasard qu’il avait fait un nouveau film, La Vie Pour De Vrai.

Je ne m’attendais à rien en particulier, d’autant que je n’ai vu aucune bande-annonce (et à peine lu le synopsis). Il est vrai que depuis les Ch’tis, Dany Boon n’a jamais vraiment recréé un engouement aussi fort. D’ailleurs, la promo de ce nouveau long-métrage est même assez discrète. J’ai découvert son existence au moment de sa sortie, grâce à quelques affiches dans le métro.

J’en ai donc profité pour tester la nouvelle fonctionnalité du cinéma UGC de Rosny 2. À savoir la réservation sur internet, comme Pathé. Donc e-billet et surtout, choix de la place.

Et pour en arriver enfin au film, je trouve l’histoire de La Vie Pour de Vrai cette histoire plutôt touchante et sincère.

En effet, j’apprécie l’aspect naïf du protagoniste, qu’interprète en simplicité Dany Boon, qui n’entre pas dans du déjà-vu et qui se concentre sur des aspects intéressants. À savoir, de mettre en valeur la gentillesse et la bienveillance qu’il manque à mon goût dans ce monde. Tout en montrant ses limites dans notre société.

Car c’est bien beau d’être gentil, mais il faut que cela soit fait avec du recul dans certaines situations. De plus, j’aime plutôt les romances passionnées, comme j’ai déjà pu voir dans Les Enfants du Temps ou En Attendant Bonjangles.

Ainsi, le personnage de Charlotte Gainsbourg m’embarque dans cette intensité amusante et drôle. Sans doute le rôle le plus explosif du film, qui ne dénature pas le reste. Car toute cette naïveté se compense bien avec le pragmatisme de Kad Merad, d’où découle également l’humour du film. Son alchimie avec Dany Boon reste intacte.

De même, le trio fonctionne bien, car chacun apporte de façon attachante une facette de la vie qui permet de vivre sereinement.

Concernant l’humour de La Vie pour de Vrai, on est loin d’une machine à rire, comme Alibi.com 2. Je vous rassure, la plupart des gags ou situations insolites m’ont bien fait rire. Mais on se place plus dans une contemplation de situations insolites, qui ne se cachent pas d’user des codes classiques de ce genre de comédie. Autrement dit, malgré des mécanismes communs, le film arrive à se détacher du genre. Sans pour autant nous laisser deviner où cela nous mène.

D’ailleurs, cette nouvelle réalisation du ch’ti n’est pas sans défauts, notamment sa fin trop rapide à mon goût. Ainsi que quelques raccourcis de logiques au service du sens de l’histoire. Ou encore un placement de produit qui sonnait comme une vidéo Youtube !

Mais au de-là de ces détails, La Vie pour de Vrai a beau traiter dans de bonnes conditions son propos, il manque de réel relief. J’entends par-là que malgré certains aspects accentués, la globalité n’est pas aussi intense. La mise en scène et le découpage aurait dû s’attarder sur certains éléments qui s’amorcent au début. C’est pour cela que je trouve la fin trop rapide, car elle boucle des arcs narratifs de façon anecdotique et en laisse certains en suspens. Alors qu’ils méritaient plus de place dans le film, pour offrir plus d’émotions.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Informations sur le film :

La Vie pour de Vrai Poster

Titre ? La Vie pour de vrai

Réalisation de ?

Scénario de ?

Durée ? 110 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 19/04/2023

Vu le ? 01/05/2023

Dans quel cinéma ?

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire