La Planète des Singes

Après le Publicis, grand retour au Brady, pour un classique de la SF : La Planète des Singes !

Synopsis de La Planète des Singes

Un équipage spatial atterrit en catastrophe sur une planète vivable inconnue. Après quelques jours d’exploration, ils tombent sur des humains sauvages. Cependant, ces derniers semblent se faire chasser par des singes civilisés…

Mon avis détaillé sur La Planète des Singes

J’avais hâte de découvrir La Planète des Singes, puisque j’avais adoré la prélogie. Je vous avoue avoir été peu convaincu par le début, que je trouve plutôt bavard sans trop de raison. Difficile de passer également après 2001 : L’Odyssée de l’Espace, (qui, pour l’anecdote est sorti le même jour aux États-Unis !) au niveau des designs de vaisseau spatial. Heureusement par la suite, on se retrouve face aux superbes maquillages et effets pratiques pour la création des singes. Et tout de suite, on comprend où est parti le budget. Ils n’ont pas du tout vieilli, bien que j’adore les vieux films donc je ne suis pas très objectif.

On a même eu l’occasion d’avoir Olivier Afonso, lui-même maquilleur / créateur d’effet spéciaux. Il est venu présenter le film (c’est le tout premier qu’il a vu au cinéma de sa vie, ce qui a pu lui insuffler le goût pour son futur métier) en compagnie entre autres de Gone Hollywood (Boris Szames, l’organisateur du Cycle L’Amérique du Monde d’Après) J’ai même eu l’occasion d’échanger un peu avec lui à la fin, pour notamment parler de son film Girls With Balls, que j’avais adoré.

Pour en revenir à La Planète des Singes, plus on avance, plus l’ambiance devient angoissante. En effet, le protagoniste, interprété par Charleton Heston, a de grosses difficultés pour se faire écouter. On finit même terrifié par les propos conservateurs des dirigeants samiens. Ce parallèle avec notre monde réel permet ainsi, d’aborder des fonds passionnants, comme dans la prélogie. Avec notamment, la fascinante confrontation entre la religion et la science. J’ai aussi bien aimé retomber sur des éléments auxquels la préquelle se liait.

Bon, en revanche, la seule humaine, Nova, jouée par Linda Harrison, ne véhicule clairement pas la meilleure image pour la femme. Tout comme le héros, plutôt sexiste et très patriarcal envers Nova. Cela dit, ça en devient amusant de tomber sur des films datés comme ça. Justement, ça démontre bien que les mentalités évoluent, ce qui est tout le sujet du film.

Prolongez le film !

Si vous souhaitez acheter les supports physiques du film pour le voir ou le revoir, ou vous procurer tout objet dérivé pour prolonger l’aventure, cliquez sur le lien affilié Amazon à droite.

Cela permettra de soutenir le film ainsi que le site jevaisciner.fr !

Si vous ne voyez pas d’image, merci de désactivez votre bloqueur de pub.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

Résumé de mon avis sur La Planète des Singes

Après un début long, La Planète des Singes s’inscrit dans la continuité de ce que j’avais pu expérimenter dans la préquelle (même si techniquement, ça serait l’inverse) C’est-à-dire qu’un événement fantastique et extraordinaire sert d’excuse pour aborder des thèmes sociétaux profonds. On dépeint un pan de l’humanité très intéressant, toujours d’actualité, malheureusement. Même si je me rends bien compte que le film doit survoler les sujets, contrairement au livre original. De plus, le twist aussi connu que celui de L’Empire Contre-Attaque, donne envie de découvrir toutes les suites qui ont été produites.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Informations sur le film :

La Planète des Singes Poster

Titre ? La Planète des singes (Planet of the Apes)

Réalisation de ?

Genre ? ,

Durée ? 110 min

Nationalité ?

Sorti le ? 26/04/1968

Vu le ? 07/04/2022

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… d’être traité comme une bête, de parler à des têtes de primates et de fossiles insolites, partez explorer la planète des singes !

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.