The Finest Hours

qui se lance dans le film catastrophe, c’est assez inédit. À voir comment ça se passe avec leur ligne éditoriale un peu lisse…

Quoi ?

Au début des années 50, un navire pétrolier essuie une tempête redoutable au large du Massachuchetts. Il finit par se couper en deux, laissant les survivants dans une terrible épreuve : comment gagner du temps, pour que les secours puissent venir ?

Alors ?

Le début est d’un gnangnan absolu, car ils ont essayé de caler une romance dans tout ça, entre le garde-côtes chargé du sauvetage et de sa future femme.

Heureusement, dès qu’on revient au drame du navire (côté pétrolier et côté sauveteurs), ça se passe bien. La tension y est, les acteurs sont crédibles (une petite préférence pour le chef du pétrolier, joué par Casey Affleck)

On a même le droit à deux-trois plans sympas (notamment lors du passage d’informations) L’IMAX 3D aurait été bien sympa, je pense.

Pour le côté lisse, ils ont réussi à ce qu’on ne le voit pas (trop) car on reste concentré sur l’action, pendant une grande partie du film. Des moments un peu trop mis en scène ne sont pas si dérangeants. Un film sympa avant la vague de remakes de classiques en live-action !

Si vous avez envie...

… d’être trempé de la tête aux pieds, de revoir Eric Bana qui ne vieillit pas et de découvrir le sauvetage le plus périlleux de l’histoire de la marine, prenez votre chalutier et partez dans cet océan insolent !

C'est ? The Finest Hours

Durée ? 117 min

Nationalité ?

Sorti le ? NC

Vu le ? 28/02/2016

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :