Aller au contenu

Shin Godzilla

Sur conseil de Valentin de Bande2Ciné, j’ai réussi à avoir une place pour la séance unique de Shin Godzilla à Paris !

Synopsis de Shin Godzilla

Au large du Japon, une gigantesque créature fait son apparition et se dirige vers les terres. Le Gouvernement japonais doit alors faire face à une menace d’un nouveau genre, dont le protocole n’existe pas vraiment…

Shin Godzilla (Bande-Annonce)

Mon avis rapide sur Shin Godzilla

Très content d’avoir pu découvrir Shin Godzilla en salle. Il apporte une nouvelle vision, avec un angle pertinent et original. Ce qui le rend très réaliste, malgré son rythme effréné qui pourra en perdre plus d’un. Et au final, pour du 2016, les VFX sont clairement bons, entre la créature version japonaise 100% CGI et les destructions impressionnantes. D’autant que le lézard radioactif y est totalement effrayant. Ce qui est son but après tout !

↓ Découvrez mon avis détaillé plus bas ↓

Mon avis détaillé sur Shin Godzilla

Valentin m’avait prévenu que Shin Godzilla est très dense et il ne m’a pas menti. En effet, tout s’enchaîne très vite, on retrouve un plan toutes les deux secondes et beaucoup d’ellipse temporelle. Cela m’a un peu rappelé The Wandering Earth 2. Il faut vraiment s’accrocher, mais cela est le principe même de l’intrigue. À savoir, de la panique que même les personnages ne maîtrisent pas.

Cela dit, le concept du film est très original. Puisqu’on s’attarde surtout sur l’aspect administratif, militaire et géopolitique de la menace. Ce qui rend l’ambiance plutôt réaliste, en dépit du lézard gigantesque.

Heureusement, on n’est pas en reste concernant la créature. C’est sans doute la plus horrible version que j’ai pu voir (je n’ai vu jusqu’à présent que les versions américaines de 1998 et 2014), ce qui est tout de même une bonne chose. Dans le sens qu’elle n’est pas mignonne et transpire la terreur. Certains plans donnent des visions de l’enfer et ça fonctionne bien. D’autant qu’il fait plusieurs entorses au lore et habituel. En termes de design et de fonctionnalités.

De plus, Godzilla Resurgence (l’autre titre international) propose beaucoup de scènes vraiment impressionnantes. Pour le coup, le rendu est incroyable. Il rend hommage aux précédents et vieux opus. D’ailleurs, c’est le tout premier Godzilla en full CGI au Japon. Et il est vraiment bien étudié, car à de nombreuses reprises, j’étais persuadé qu’il s’agissait d’animatronique. Car la peau sur les plans rapprochés possède une texture ultra réaliste.

Certes, en terme d’animation, on est loin de la version du Monsterverse. Néanmoins, la destruction de la ville offre un spectacle de très grande qualité.

En tout cas, il faut savoir que le film n’a pas eu de distribution française en 2016. Donc je suis très content d’avoir pu prendre ma place lors de la séance de Shin Godzilla, présentée entre autres par Fabien Mauro.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Informations sur le film :

Shin Godzilla Poster

Titre ? Shin Godzilla / Godzilla Resurgence (シン・ゴジラ - Shin Gojira)

Réalisation de ? ,

Scénario de ?

Genre ? ,

Durée ? 120 min

Nationalité ?

Sorti le ? NC

Vu le ? 16/11/2023

Dans quel cinéma ?

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire