Aller au contenu

Daaaaaali

Quentin Dupieux ne s’arrête jamais et nous propose cette fois l’exploration d’un certain Daaaaaali !

Synopsis de Daaaaaali

Judith, ex-pharmacienne, se lance dans le journalisme. Et pour débuter sa carrière, elle décide d’interviewer le grand artiste Dali. Ce qui ne va pas être aussi facile que prévu…

Daaaaaali (Bande-Annonce)

Mon avis rapide sur Daaaaaali

Daaaaaali est le mix parfait des deux facettes de Quentin Dupieux. Il relie astucieusement le côté étrange volontairement déstabilisant du montage, avec celui de la comédie absurde et décalée. Le casting nous régale, notamment grâce à l’originalité de représenter un même personnage par plusieurs comédiens dans le même film.

↓ Découvrez mon avis détaillé plus bas ↓

Mon avis détaillé sur Daaaaaali

J’ai eu l’opportunité d’aller voir Daaaaaali en avant-première, en présence d’une partie de l’équipe. Certes, elle a été plus rapide que celle de Bob Marley. Néanmoins, beaucoup ont fait le déplacement.

Tout d’abord (de droite à gauche sur l’image), les frères Thomas et Mathieu Verhaeghe, pour l’Atelier de Production et le réalisateur Quentin Dupieux, évidemment. Mais aussi la cheffe décoratrice Joan Le Boru, ainsi que le compositeur Thomas Bangalter ! J’aurai jamais cru le voir en vrai un jour. Il s’agit tout de même de la moitié des Daft Punk. En sachant que j’ai revu Tron Legacy récemment, dont ils ont fait la magnifique BO. Ensuite, on pouvait retrouver quelques comédiens et comédiennes. Tel.le.s que (toujours de droite à gauche sur l’image) Agnès Hurstel, Jonathan Cohen, Anaïs Demoustier, Édouard Baer et Didier Flamand. D’ailleurs, Édouard Baer est partie en impro totale à un moment, pour notre grand plaisir.

Daaaaaali avant-première UGC Les Halles

En tout cas, pour cette avant-première, j’y suis allé en compagnie d’un groupe de cinéphiles parisiens. C’était ma première sortie avec eux, j’ai fais de très chouettes rencontres !

Concernant Daaaaaali, j’ai adoré. Déjà par le casting, avec cette excellente originalité de représenter un même personnage par plusieurs comédiens. Certes, certains sont moins intenses que d’autres, mais leurs apparitions à l’écran est très bien dosée. Bien sûr on donne beaucoup de place à Jonathan Cohen et Édouard Baer. Tandis que Gilles Lellouche et Pio Marmai donnent moins de folie verbales.

Aussi, Anaïs Demoustier est très drôle, elle relie parfaitement chaque élément du film, tel un fil conducteur. Tout comme Romain Duris, que j’avais jamais vu encore dans un rôle absurde, qui lui va très bien.

Ensuite, ce nouveau film m’a plu, parce que ça y est, je retrouve en partie le Quentin Dupieux que j’ai découvert. À savoir sa manipulation du spectateur par le montage, que j’ai beaucoup aimé dans Réalité notamment.

En fait, Daaaaaali, c’est le mix parfait entre ses deux styles. Il propose ici aussi bien de la réalisation déstabilisante que de la comédie absurde. Cela rejoint les 2 univers et en font donc un parfait Quentin Dupieux.

Sinon, j’ai beaucoup ri. Aussi bien grâce aux situations, qu’aux dialogues et qu’à la gestuelle des différents Dali. C’est vraiment le film que j’espérais voir.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Informations sur le film :

Daaaaaali Poster

Titre ? Daaaaaali !

Réalisation de ?

Scénario de ?

Genre ?

Durée ? 78 min

Nationalité ?

Sorti le ? 07/02/2024

Vu le ? 06/02/2024

Dans quel cinéma ?

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire