Free Guy

Bien content que Free Guy sorte enfin en salle, il s’agissait d’un film que j’attendais pas mal, au vu de son univers loufoque. Mais est-ce que le martèlement des bandes annonces ne l’auraient pas survendu ?

Quoi ?

Guy mène une vie hyper routinière, mais l’adore. Il travaille dans une banque avec son meilleur copain. Tout se passe à merveille, jusqu’au jour où, il fait la rencontre d’une jeune femme mystérieuse, qui va bouleverser son existence. Elle lui apprend qu’il n’est qu’un personnage d’arrière-plan d’un jeu vidéo massivement multijoueur…

Alors ?

Une réussite ! Free Guy propose beaucoup de surprises, les bandes annonces ne montraient vraiment que la partie immergée de l’iceberg. Je l’ai trouvé aussi divertissant qu’original. La narration a un bon rythme, notamment grâce à une bonne mise en scène lors des moments d’action. De même, les personnages sont bien construits.

Reynolds fait du Reynolds, sans trop abuser, surtout qu’au final le héros évolue bien. Taika Waititi s’éclate un max dans ce rôle de PDG hipster pété de fric. C’est cool aussi d’y voir Joe Keery en dehors de Stanger Things et de découvrir Jodie Comer après Killing Eve (et Star Wars IX, certes)

Ils auraient pu caler un max de références de la pop-culture, comme l’a fait Ralph 2.0. Dailleurs si on regarde le casting, on peut y trouver un tas de stars. Pourtant, Free Guy se concentre que sur les codes du jeu vidéo, sans jamais forcer et en restant lisible. Que ça soit du gameplay, des animations, de l’affichage ou même les streameurs et joueurs, l’œuvre respecte ce monde devenu si populaire. Bon, il y a en effet quelques références bien senties à certains moments. Néanmoins, elles sont tellement inattendues et courtes que ça fait plaisir. Par contre, autant l’IMAX a son intérêt, autant la 3D n’est pas assez exploitée.

Free Guy aborde des thèmes passionnants tout en restant au cœur du jeu vidéo. Il arrive à mélanger The Truman Show et Ready Player One, sans que ça fasse grossier. C’est ce qui en fait sa force. On dérive même sur des questionnements un peu philosophiques.

Du coup ?

Un très bon divertissement, qui arrive à être original tout du long. Même quand ça parait un peu déjà-vu, cela sert grandement l’histoire. Un plaisir de voir la culture jeu vidéo maitrisée et comprise, sans en faire des caisses de fan-services (même s’il y en a un peu mais bien dosés). Free Guy n’arnaque pas les vrais gamers, et y insère un soupçon de philosophie, ce qui donne un cocktail délicieux.

Si vous avez envie...

… de glace au chewing-gum, d’un tatouage de chemise bleue et de porter des lunettes, lancez donc une partie de Free City !
Free Guy Poster

C'est ? Free Guy

De ?

Durée ? 115 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 11/08/2021

Vu le ? 15/08/2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email