The Innocents

Retour aux découvertes cinématographiques avec The Innocents !

Synopsis de The Innocents

La jeune Ida et sa sœur autiste Anna s’installent avec leurs parents dans une nouvelle résidence. Elles vont se faire deux nouveaux copains, Aisha et Benjamin, et se découvrent tous des pouvoirs spéciaux. À l’abri des adultes, ils s’amusent à tester leurs limites. Le problème avec les pouvoirs, c’est quand on ne s’en sert pas pour de bonnes choses…

Mon avis détaillé sur The Innocents

The Innocents a débarqué spontanément dans mon planning 2022, alors que je scrollais les sorties de chaque mois. Son affiche m’a happé, accompagné de son synopsis, sans regarder la bande-annonce. Je n’avais pas pu assister aux projections presse, donc je suis allé le voir au plus tôt. Car ce genre de film ne reste pas longtemps à l’affiche.

D’autant que celui-ci rafraîchit énormément. Ça fait du bien de trouver des petits projets comme ça, loin des blockbusters. Le nord de l’Europe m’avait déjà surpris avec le suédois The Unthinkable, donc j’étais préparé à être dépaysé.

Le casting impressionne par son talent, car les gamins délivrent une sincérité franche. Notamment l’incroyable Alva Brynsmo Ramstad, qui propose un autisme très prenant et crédible.

D’ailleurs, c’est ce qui frappe en premier dans The Innocents, le réalisme. Ce genre d’histoire terre-à-terre, avec un soupçon de fantastique, qui n’en fait jamais des caisses. Les effets spéciaux peu présents servent la narration avant tout, ne font pas dans le spectacle. Ce n’est pas pour rien qu’il s’est retrouvé dans la section Un Certain Regard à Cannes 2021.

Ce long métrage est l’anti-film familial, car ici on explore avant tout des limites comportementales d’enfants. On regarde le monde à travers leurs yeux, en la confrontant avec la vision adulte.

Étant sur un thriller de bonne qualité, exit les jumpscares inutiles, faîtes place à la tension créée par une menace montante. L’intrigue nous montre où est le danger et comment il se comporte. Et son intégration au monde réel, c’est ce qui glace le sang.

Résumé de mon avis sur The Innocents

Voici donc The Innocent qui me ramène aux petites découvertes spontanées. Il représente parfaitement l’anti-blockbuster, dans sa réalisation et sa simplicité. Un regard à la fois fascinant et angoissant sur l’enfance.

Informations sur le film :

The Innocents Poster

Titre ? The Innocents (De uskyldige)

Réalisation de ?

Scénario de ?

Durée ? 117 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 09/02/2022

Vu le ? 10/02/2022

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… d’un chat, de cailloux et de knackis, devenez de parfaits innocents !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *