The French Dispatch

Comment Wes Anderson rend hommage à la France dans The French Dispatch ?

Déjà, ça parle de quoi The French Dispatch ?

4 journalistes du journal The French Dispatch racontent leurs aventures dans le village français d’Ennui-Sur-Blasé…

Alors, que vaut The French Dispatch ?

N’ayant pu rejoindre mes amis sur Paris à cause d’un souci de transport, j’ai tout de même pu aller le voir près de chez moi. Agréablement surpris par la distribution exclusivement en VO et aux mêmes horaires, j’ai pu ainsi profiter de ma soirée.

Tout d’abord, The French Dispatch me rappelle que c’est mieux d’être bilingue. En effet, j’ai passé beaucoup trop de temps perdu dans les sous-titres. Ce qui ne m’a pas empêché d’être totalement largué. Il se trouve que l’intrigue parle beaucoup, que ça soit la narratrice (Anjelica Huston) ou la multitude de personnages. Je pense avoir saisi l’essentiel de chaque histoire. Néanmoins, j’ai sans doute raté la lecture entre les lignes, ainsi que les références subtiles. C’est pourquoi, je me suis plutôt concentré sur l’image.

The French Dispatch confirme ce que j’avais aimé dans le cinéma de Wes Anderson, lors de mon visionnage de L’Île Aux Chiens. Ce nouveau film apparait littéralement comme une œuvre visuelle, similaire à un tableau. Déjà par la composition de l’image si chère au réalisateur, mais également par son habituel mélange parfait entre le théâtre et le cinéma. Le film très original regorge de bonnes idées de mise en scène. D’autant qu’il fait appel parfois à plusieurs techniques d’effets spéciaux différentes.

En ce qui concerne l’énorme casting de The French Dispatch, il m’est impossible de citer tous les acteurs et actrices talentueuses qui participent. D’une part, la liste de têtes connues est incroyablement longue et d’autre part, je préfère vous laisser la surprise. Sachez en tout cas que vous avez de quoi reconnaître aussi bien du côté anglophone que francophone.

Toutefois, je tiens à souligner que Tilda Swinton incarne mon personnage préféré. À travers J.K.L. Berensen, la journaliste Art et Culture de The French Dispatch, elle maîtrise parfaitement la caricature sans nécessairement se décrédibiliser (avec une prothèse dentaire qui la rend irrésistible). En revanche, j’ai l’impression que Léa Seydoux a toujours le même jeu (voire rôle), notamment après l’avoir vu récemment dans le dernier James Bond. De plus, dans cette ambiance de léger sur-jeu, j’ai trouvé Timothée Chalamet trop réaliste pour le coup.

Donc, que dire de The French Dispatch du coup ?

Je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de mal à suivre The French Dispatch. J’ai globalement saisi les mini-enjeux de chaque histoire, néanmoins je pense avoir raté beaucoup de détails. C’est pour cela que je me suis surtout concentré sur l’aspect visuel de l’œuvre, qui ne m’a pas déçu. La mise en scène inventive fait évoluer naturellement ce casting de luxe, aussi bien francophone qu’anglophone. Les astuces de cadrage mais aussi d’effets spéciaux m’ont fasciné et me font considérer ce film comme un véritable tableau vivant.

Si vous avez envie...

… d’une transition temporelle incroyable, de faire une partie d’échec par téléphone et d’une course-poursuite loufoque, partez donc couvrir des événements à Ennui-Sur-Blasé !
the french dispatch poster

C'est ? The French Dispatch

Durée ? 108 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 27/10/2021

Vu le ? 29/10/2021

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email