Spider-Man : Far From Home

La phase 3 de Marvel Studios se termine, après de rocambolesques aventures. Le retour de Spidey dans le MCU a été moyen dans son premier film solo. Cette conclusion et ouverture sera-t-elle tout de même à la hauteur ?

Quoi ?

Les Avengers ont sauvé le monde d’une extinction massive. Les personnes disparues sont revenues, mais en gardant leur âge et apparence d’il y a 5 ans, tandis que tout le reste du monde a évolué. Peter Parker, qui faisait partie des « éclipsés » essaye de reprendre une vie normale. Avec sa classe, il part en voyage en Europe. Il a pour seul objectif conquérir MJ, la fille de ses rêves. Mais c’était sans compter avec Nick Fury qui aimerait l’embaucher. Il a besoin de Spider-Man pour épauler Quentin Beck, un héros manipulant des forces mystiques, à combattre des géants faits des quatre éléments…

Alors ?

La première heure est un peu molle, bien que la partie voyage scolaire fonctionne super bien. Une fois un élément scénaristique déclenché, la machine prend une tout autre tournure. Et dans le bon sens. Même si les connaisseurs (ou les plus attentifs) peuvent le deviner le scénario, il mêle tout de même avec brio comics et MCU.

Jake Gyllenhal apparaît pour la première fois chez Marvel et ça lui réussit. Il incarne parfaitement ce que j’imaginais de Mysterio.

On n’est pas en reste avec le spectacle. Marvel nous surprend encore avec une réalisation incroyable dans les scènes d’action. Le rythme est époustouflant, les chorégraphies ultra dynamiques. Du côté des combats, comme pour Spidey.

L’humour présent est suffisamment drôle sans pour autant nous sortir du film. À la rigueur, 2-3 blagues qui tombent à côté, sans que ça gène plus que ça.

Spider-Man Far From Home avait une pression dingue, car il avait pour mission de rattraper Homecoming, conclure la phase 3 (et Endgame) et surtout d’ouvrir la phase 4. Cette dernière partie est d’ailleurs surprenante, car elle nous propose plusieurs révélations et lancements de nouvelles intrigues. Restez vraiment jusqu’à la toute dernière seconde.

Du coup ?

Un volet qui commence doucement mais qui ensuite répond aux attentes que j’avais de lui et même plus. Du spectacle, la partie teen movie bien mieux intégrée, du cliffhanger et de l’émotion (le ressenti de Peter sur les événements précédents est bien retranscrit), je pense que l’avenir du MCU se porte bien.

Si vous avez envie...

… de voyage scolaire, de tulipes et de lunettes high tech, virevoltez aux rythmes des toiles lancées par Spidey… ou Marvel !

C'est ? Spider-Man : Far From Home

Genre ?

Durée ? 170 min

Nationalité ?

Sorti le ? 03/07/2018

Vu le ? 07/07/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email