Drunk

Et si l’alcool améliorait votre vie ?

Quoi ?

Un professeur d’histoire en lycée, à la vie monotone et déprimante, se lance dans une étude. D’après un philosophe norvégien, l’être humain devrait avoir 0.5g d’alcool par litre de sang, pour être au top. Avec 3 autres collègues et amis, ils vont alors expérimenter un mode de vie, qui va finir par devenir incontrôlable…

Alors ?

Tout le monde semblait se réjouir de ce film et il me tardait de me faire enfin mon propre avis. Je ne vous cache pas qu’il m’a été survendu. Ou disons que je pensais qu’il allait m’accrocher. Ce n’est pas le cas et franchement, je n’ai rien compris. Je n’avais pas envie de le critiquer, mais je vais néanmoins vous faire part de mon ressenti. Libre à vous de commenter pour m’indiquer ce que j’ai raté.

Tout d’abord, la bande-annonce résume toute l’intrigue, aussi simpliste qu’attirante. Donc niveau surprise, on repassera. Je me suis alors attardé sur la façon dont les arcs narratifs s’enchaînent. Rien de bien fou au final. Est-ce que j’avais vraiment besoin d’un film pour me montrer les effets de désinhibition puis dévastateurs de l’alcool ?

Je me suis alors tourné vers la réalisation, la mise en scène. Je n’y ai pas plus trouvé de transcendance. Je confirme qu‘on n’a pas négligé le jeu d’acteur. Bien sûr que la cohésion du groupe de potes fonctionne. Bien sûr que Mads Mikkelson a du talent. Avec sa grande capacité de passer d’un scientifique en pleine rédemption dans Rogue One à un prof désabusé, qui donne tout, rien que dans le regard. Oui, j’ai trouvé les sous-intrigues avec des élèves intéressantes. Mais cela ne m’a pas époustouflé plus que ça.

Enfin, la scène finale semble être un point incontournable. De mon point de vue, je suis ok avec l’aspect visuel très artistique. Mais vis-à-vis du sens donné aux images, je n’ai pas été plus conquis que ça. C’est joli mais creux (coucou Ad Astra)

Du coup ?

Vraiment, à la toute base, un film qui parle d’alcool ne m’attire pas spécialement. Je n’en bois pas beaucoup, donc je ne vous raconte pas le malaise déjà dans la scène d’ouverture. Mais comme tout le monde semblait encensé, j’espérais pouvoir passer un bon moment aussi. Je suis pas mal gêné par le message de fin. Je n’arrive pas à capter ce qu’il veut me dire, la logique de tout ça et surtout l’intérêt. Soit je suis trop hermétique au sujet, soit j’ai vraiment raté quelque chose. Drunk est sans doute du très grand cinéma, mais hélas, pas le mien.

Si vous avez envie...

… d’éthylotest, de planquer des bouteilles et d’aider votre chien à uriner, devenez complètement Drunk.

C'est ? Drunk (Druk)

Genre ?

Durée ? 117 min

Nationalité ?

Sorti le ? 14/10/2020

Vu le ? 24/05/2021

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email