Artemis Fowl

Premier film Disney à zapper la case ciné (prévu à la base pour août 2019 puis 2020), pour partir directement sur leur plate-forme de streaming (en juin 2020) Et je le vois enfin !

Quoi ?

Artemis Fowl, un gamin de 12 ans très intelligent, baigne dans les histoires de fées et de légendes irlandaises. En effet, son père, un mystérieux marchand d’art de grande renommée, lui a transmis tout son savoir. Mais ce dernier reste très peu à la maison, laissant souvent son fils seul. Jusqu’au jour où le père disparait pour de bon. Artemis va alors tout faire pour le retrouver. Quitte à découvrir que les fées existent vraiment…

Alors ?

N’ayant aucune connaissance des romans d’Eoin Colfer, je me baserai que sur l’adaptation cinématographique. Je trouve que le divertissement fait le taff. Le début me fait penser au principe des Men In Black, mais du côté des créatures. La direction artistique qui mélange la fantaisie avec la SF rend l’univers très intéressant. Le monde des fées à la pointe de la technologie, je n’avais jamais vu ça. Ce qui tombe bien, car je n’aime pas vraiment l’heroic-fantasy. J’ai décelé quelques bonnes idées visuelles.

L’histoire est assez simple à suivre au final, il ne se passe pas mille trucs. Néanmoins, j’ai rencontré tout de même quelques incohérences ou des problèmes de logique. Aussi, le personnage de Juliette est totalement inutile. J’imagine qu’elle revient régulièrement dans la saga, mais dans ce film, sa présence n’apporte absolument rien au scénario. Enfin, l’aspect anti-héros d’Artemis ne fonctionne clairement pas. J’ai cru comprendre qu’il est censé être un malfaiteur de génie. Cependant ici, je n’ai jamais ressenti de la malveillance, au mieux un peu d’arrogance.

Du coup ?

Franchement, je m’attendais à pire (coucou Un Raccourci Dans Le Temps !). Il s’agit là d’une aventure tranquille, avec un univers riche et original. Malgré quelques problèmes de logique et de caractérisation, je n’ai pas détesté le moment que j’ai passé. Loin d’être parfait, Artemis Fowl permettra en tout cas de s’évader un peu dans les légendes irlandaises. Peut-être que comparé aux livres, c’est la purge. Mais là, je préfère laisser les spécialistes en parler.

Si vous avez envie...

… de lunettes réfléchissantes, d’un corps de cheval et d’une bouche gigantesque, essayez de récupérer votre père !

C'est ? Artemis Fowl

Durée ? 95 min

Nationalité ?

Sorti le ? 12/06/2020

Vu le ? 26/05/2021

Où ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email