Quoi ?

Mickey Parson détient le plus gros marché de drogue de Londres. Lorsqu’il souhaite revendre sa fortune, tout le monde n’hésite pas à s’arnaquer, se doubler, mentir et même tuer…

Alors ?

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. Les 20 premières minutes bombardent d’informations, de lieux, de personnages et change de mode narratif. J’étais complètement perdu, je ne savais pas qui faisait quoi.

Heureusement, au bout d’un moment, cela se calme et j’ai pu reprendre le train en marche. Et les rebondissements sont au rendez-vous. Chaque personnage accroche et se distingue bien.

Je n’ai en tout cas pas perdu une miette des dialogues comiques et tellement anglais.

Un gros casting sympathique qui s’ancre bien dans l’histoire, sans en faire des tonnes. Hugh Grant en vieux coquin est tordant.

Du coup ?

Une entrée en matière difficile qui une fois passée, sert totalement ce qu’on est venu chercher. À savoir des aventures de malfrats anglais drôles et bien rythmées. Après avoir revisité la Légende Arthurienne et explorer les Nuits d’Arabie, Guy Ritchie revient avec une intrigue plus proche de Snatch, qui a fait son succès.

Si vous avez envie...

… d’un presse-papier, d’un clip de rap anglais et de vomir votre thé, direction Londres et ses Gentlemen !

C'est ? The Gentlemen

Genre ? ,

Compagnies ? ,

Durée ? 113 min

Nationalité ?

Sorti le ? 05/02/2020

Vu le ? 07/02/2020

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email