Au Poste !

Depuis 2015 on n’avait pas vu Quentin Dupieux au cinéma. Il était temps qu’il revienne.

Quoi ?

Fugain est au poste de police, en interrogatoire avec le commissaire Buron. Il est innocent mais doit encore raconter son témoignage…

Alors ?

J’ai raté l’avant-première en présence de toute l’équipe, la veille avec Quentin Dupieux, Grégoire Ludig (Max et Léon) et Benoît Poelvoorde. Bon, là je n’ai eu que les deux premiers, mais c’était déjà très bien. Surtout qu’ils voulaient rester un petit peu lors de la projo, au grand désespoir du directeur du MK2…

C’est du pur Dupieux. Faut vraiment aimer ce style et c’est mon cas. En plus de l’absurdité de pas mal de situations, il arrive en effet encore une fois à détourner des codes techniques et narratifs du cinéma.

Comme dans Réalité, on essaye de comprendre la logique, pour qu’il nous la casse en un plan. On est plus d’une fois troublé par ce que l’on regarde. Cependant ici, il rajoute la dimension du jeu des comédiens. Un très bon duo Poelvoorde/Ludig, chacun faisant ce qu’il sait le mieux faire. Je ne me suis pas ennuyé, car j’avais la sensation d’être avec eux. Le mélange humour et suspens marche très bien. De nombreux plans longs et des cadrages donnant des indices, permettent en plus l’immersion.

Du coup ?

Très réussi, toujours dans les délires mindfuck d’expérimentation de sensations pour spectateurs cinéphiles. Je pense qu’il faut connaître déjà le style ET accrocher pour pouvoir bien apprécier ce petit huis clos, comme une parodie de Garde à Vue (c’est là que j’ai d’ailleurs vu la bande-annonce pour la première fois et l’existence même du film)

Si vous avez envie...

… de tic de langage, d’équerre et de souvenirs parasites, allez ouste, au poste !

C'est ? Au Poste !

Durée ? 73 min

Nationalité ?

Sorti le ? 04/07/2018

Vu le ? 03/07/2018

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email