Adieu Les Cons

Je devais le voir en projection en présence d’Albert Dupontel en octobre. Le 2e confinement ne l’a pas permis. De retour au cinéma, je suis enfin allé le voir !

Quoi ?

Pour retrouver son enfant, Suze Trappet s’associe au hackeur suicidaire JB et l’archiviste aveugle M. Blin. L’enquête va être coriace car elle remonte à près de 30 ans et le temps leur est compté…

Alors ?

Je suis très content de le voir enfin. Le film aborde énormément de sujets variés, reliés par un humour noir que j’apprécie beaucoup. L’histoire avance dans un rythme soutenu, avec beaucoup de surprises et de rebondissements.

Albert Dupontel use encore une fois d’une réalisation très inventive et graphique par moment, que j’avais déjà bien aimé dans Au Revoir Là-Haut. Seul bémol concernant les fonds verts un peu trop présents et pas toujours bien incrustés. De même, j’ai remarqué quelques passages étonnamment kitschs ou ringards, dans la mise en scène comme dans le scénario.

Le casting se fait plaisir avec des têtes d’affiches efficaces mais aussi pas mal de guests amusants. Du Palmashow à François de Brauer, en passant par Kyan Khojandi et d’autres.

Du coup ?

Une belle épopée moderne rythmée, qui arrive à taper dans beaucoup de domaines variés. Une aventure saupoudrée d’un humour noir à la fois raffiné et gaguesque. La réalisation par endroits très créative, malgré quelques défauts techniques ou logiques.

Si vous avez envie...

… de chercher la salle des archives, de pirater tout ce qui bouge et de relire un médecin, allez retrouver votre enfant !

C'est ? Adieu Les Cons

Genre ? ,

Compagnies ? ,

Durée ? 87 min

Nationalité ?

Sorti le ? 21/10/2020

Vu le ? 11/06/2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email