Au Revoir Là-Haut

Une bande annonce intrigante qui m’avait bien hypé, surtout pour du cinéma français, ça promettait. Promesse tenue ?

Déjà, ça parle de quoi Au Revoir Là-Haut ?

L’ancien soldat de la 1ere Guerre Mondiale, Albert Maillard, raconte comment il a caché son coéquipier Edouard Péricourt, au visage mutilé recouvert de masques fantaisistes et de leur arnaque aux monuments aux morts.

Alors, que vaut Au Revoir Là-Haut ?

Un très beau film. Un grain et des couleurs à l’écran accompagnés par une musique entraînante.

Une histoire assez simple mais brillamment racontée, mise en scène (des cadrages ambitieux parfois) et avec une direction d’acteur assez variée. Certains rôles plus théâtraux que d’autres, avec une bonne dose de légèreté et des scènes d’émotion réussies.

L’habituel Laurent Lafitte impeccable en salaud, avec Albert Dupontel attachant et Niels Arestrup imposant. Mais gros coup de cœur pour Nahuel Perez Biscayart avec un jeu tout dans les yeux qui entourés de ses masques insolites ajoutent une poésie tendre.

L’aspect burlesque est moins présent que je pensais, ce qui à un moment amène une petite longueur.

Donc, que dire de Au Revoir Là-Haut du coup ?

Plus qu’un film, une fresque, naviguant entre légèretés et drames, tout en poésie et beauté aussi bien visuelle que sonore. Du très bon travail pour l’industrie française, qui prouve qu’il est possible de faire des gros projets qui marchent. Pour moi, sans doute le meilleur film français de 2017.

Si vous avez envie...

… de masques en tout genre, d’arnaques en tout genre et d’un Paris du 19e siècle, montez donc votre escroquerie sur le dos des morts.

C'est ? Au Revoir Là-Haut

Durée ? 117 min

Nationalité ?

Sorti le ? 25/10/2017

Vu le ? 02/11/2017

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :