Annecy 2020

Cette année, pas de festival. Du moins, pas sur place… Explications !

Quoi ?

Chaque année, la ville d’Annecy met en compétition des long-métrages et court-métrages d’animation, de toutes les nationalités. C’est l’occasion aussi de créer des rencontres dans ce domaine, grâce au Marché International du Film d’Animation (MIFA), des conférences, des avant-premières, des meet-up, des Work in Progress, des interviews… Pour 2020, le Festival qui aurait dû fêter ses 60 ans, a mis à l’honneur l’Afrique.

Alors ?

En 2020, j’ai dû faire une croix sur ma semaine de folies, de films à gogo et de rencontres passionnantes autour du célèbre lac haut-savoyard. En effet, la crise sanitaire a malheureusement eu raison du Festival International d’Animation d’Annecy. Mais Citia, la société organisatrice, a plus d’un tour dans son sac. Elle a tout simplement maintenu son événement… en ligne ! Je vous propose ici mon petit tour de cette édition inédite, qui s’est déroulée exceptionnellement du 15 au 30 juin 2020. Retrouvez plus en détails notre retour sur Le Blog de Cheeky, grâce à qui j’ai pu acquérir une nouvelle fois une accréditation presse.

La sélection maintenue

Crédit: ANNECY FESTIVAL via Flickr

Malgré l’annulation du festival physique, tous les films sélectionnés ont été maintenus en ligne. En effet, pour un pass à 15€, vous pouviez accéder à de nombreux extraits plus ou moins longs. Cela donnait ainsi un aperçu des futures productions.

Seul le long-métrage africain pouvait être visionné en entier (en VF comme en VO). Il s’agissait de Jungle Beat de Brent Dawes, une production venue tout droit de l’Île Maurice. Vous pouvez retrouver mon article dédié en cliquant ici. Pour le reste, j’ai essayé d’en voir un maximum.

Yakari, Le Film de Xavier Giacometti et Toby Genkel (FRANCE) :

Présentée par Xavier Giacometti, à travers plusieurs extraits, l’adaptation de la BD Yakari semble très fidèle. La 3D avec effet cell shading (faux dessin) par-dessus des décors 2D fonctionne assez bien. Je ne suis pas trop convaincu par un succès retentissant, car la BD me semble un peu désuète et pas si connue. Le rythme paraît mou avec des dialogues lisses. Néanmoins, la fable met en lumière le peuple amérindien et amorce le thème de l’écologie.

Lupin III, The First de Takashi Yamazaki (JAPON) :

L’introduction raconte comment le célèbre voleur Lupin souhaite dérober un mystérieux livre, à Paris, qui intéresse aussi une jeune femme qu’il ne connait pas. Ici aussi, on est fidèle au matériel original (à savoir la série japonaise 2D des années 70), notamment grâce aux posings très proches du manga. L’animation cartoon retro se combine parfaitement aux décors et aux lumières très réalistes. Avec le design semi-cartoon, cela dynamise l’ambiance, tout en étant drôle.

L’extrait était suivi d’un entretien avec le réalisateur et scénariste Takashi Yamazaki. Il expliquait comment il a adapté la série, ainsi que son travail minutieux avec le compositeur original Yuji Ohno. Il a choisi d’embaucher des animateurs du monde entier, dont beaucoup de français. Ces derniers pouvant lui apporter leur avis sur la reconstitution de Paris. Il était très déçu de ne pas pouvoir venir à Annecy en tout cas.

7 Jours de Yuuta Murano (JAPON) :

Le réalisateur Yuuta Murano a présenté brièvement cette histoire, veille de 30 ans. Il a décidé de la remettre au goût du jour, car les thèmes abordés sont similaires à notre époque. On suit les aventures de Mamoru, qui voulait empêcher sa voisine, dont il est amoureux, de partir à Tokyo. Au final, il se retrouve à fuguer avec d’autres amis à elle dans une usine désaffectée, où ils ne sont peut-être pas tous seuls.

L’animation comme le design manque d’originalité, voire de qualité. Chaque personnage représente un cliché d’histoire d’ados. Heureusement, on finit par rentrer dans l’histoire, par curieux de voir comment ils vont vivre cette fugue commune.

Bigfoot Family de Ben Stassen et Jérémie Degruson (BELGIQUE) :

Pour ce film, seulement un montage d’une vingtaine de minutes permettait de se faire un avis. Le célèbre Bigfoot se fait solliciter pour aider une cause écologique en Alaska. Sa femme et son fils, qu’il venait enfin de retrouver, partent à sa recherche quelques temps plus tard.

Rapidement, le rendu fait très propre, malgré un character design un peu étrange. Le sentiment de road movie et la fable écologique prometteuse m’ont donné envie d’aller le voir. Retrouvez mon avis complet en cliquant ici. 

Petit Vampire de Joann Sfar (FRANCE) :

Les très courts extraits présentés par le réalisateur Joann Sfar montrent le propos du film plus profond qu’il en a l’air, comme l’orphelinat. Le jeu d’acteur se veut plutôt réaliste, tout comme la musique pas spécialement orientée pour les enfants. Cela promet d’être plus épique que je ne le pensais.

Retrouvez mon avis complet ici, car j’ai eu la chance de le voir en entier lors d’une projection privée.

Bien sûr, en plus des films, le Festival a gardé l’esprit de partage avec des interviews et panels de professionnels de l’animation. Le tout grâce à l’enregistrement vidéo de visio-conférences.

Des conseils pour devenir storyboardeur.euse

Les conférences ont tout simplement était maintenues en vidéo en ligne. Comme notamment la masterclass de Cartoon Network, intitulée The Art Of Storyboarding.

4 intervenants se sont enregistrés en face-cam pour nous parler du storyboard : Julia Pott (créatrice de La Colo Magique), Mic Graves (réalisateur et scénariste sur Gumball), Alabaster Pizzo (storyboardeuse sur La Colo Magique) et Chuck Klein (producteur de Pomme & Oignons).

Ils ont parlé de leur parcours et surtout donné un maximum de conseils pour appréhender cette étape cruciale de fabrication. C’est celle qui permet d’avoir un film complet en dessins, afin d’avoir le rythme et les cadrages.

Des extraits ponctuaient les interventions, avec également une lecture d’un script de La Colo Magique, accompagnée de son animatique. Les artistes donnaient beaucoup d’astuces en termes de matériel, de philosophie et de comportement à adopter, pour tou.te.s les storyboardeur.se.s en herbe et même déjà professionnel.le.s.

 

Retour sur Chicken Run

Crédit: ANNECY FESTIVAL via Flickr

2020 fêtait les 20 ans du film Chicken Run de Peter Lord et Nick Park. Il s’agissait du tout premier long-métrage en stop-motion du studio anglais Aardman. Pour l’occasion, une interview (à distance) permettait aux réalisateurs de revenir sur le succès de ce film d’animation culte. Ils ont notamment donné des infos croustillantes des coulisses. Ils ont même annoncé officiellement la suite, qui arrivera sur Netflix prochainement. Elle sera réalisée par Sam Fell, lui-même présent en bonus à l’entretien.

 

Making of Cuphead

Crédit: ANNECY FESTIVAL via Flickr

Le jeu vidéo à succès Cuphead va être adapté en série animée sur Netflix. La vidéo making of, proposée sur Annecy Online, présentait une immense partie de l’équipe. Du réalisateur au compositeur, en passant par les storyboard artists et les voix originales, tous les corps de métier y sont passés. Malgré le confinement, la production a continué tout simplement en télétravail.

La valeur ajoutée de cette nouvelle série, repose sur le style des années 30, qui veut renouer avec l’animation cartoon de l’époque. Le traditionnel 2D numérique rend super bien et peut tout à fait lancer une nouvelle mode.

 

Compétition VR

En parallèle de la compétition traditionnelle, il existe une compétition de courts-métrage réalisés pour la Réalité Virtuelle. Tout se passait sur la plateforme VivePort Video, un site dédié au contenu VR.

Pour ma part, je n’avais pas un vrai casque pour PC. J’ai donc bricolé un système D, avec d’abord le PlayStation VR, pour finir avec le téléphone en cardboard, branché sur l’ordinateur. J’ai bien galéré pour tout installer… pour au final me retrouver déçu.

En effet, dans la majorité des cas, il s’agissait d’extraits sous forme de bande-annonce. Sur les 7 œuvres présentées, on ne pouvait visionner en intégral seulement Saturnism de Mihai Grecu (FRANCE, ROUMANIE) et L’Abeille et l’Orchidée de Frances Adair McKenzie (CANADA). Tout ça pour ça, car le premier est une expérience basée sur l’angoisse au décor vide, tandis que le second part dans un délire stop-motion psychédélique, plutôt incompréhensible.

L’expérience VR a donc été plutôt mauvaise pour moi. Car je pense qu’un hébergement sur Youtube VR aurait permis à plus de gens d’accéder à cette compétition (via un simple carboard par exemple). Devoir télécharger, installer et créer un compte VivePort, puis paramétrer le casque, tout ça pour des bandes-annonce (certaines même pas en VR), ce n’est franchement pas vendeur.

Du coup ?

Ce Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2020 était bien particulier. J’ai été plutôt frustré de ne pas pouvoir regarder les longs-métrages en compétition chez moi. Je comprends tout à fait cependant, vis-à-vis du piratage, j’imagine. La compétition VR était peu fructueuse aussi. En plus, je suis complètement passé à côté de la version online du MIFA.

Néanmoins, le Festival a su adapté ses formats de conférences et interviews en vidéo. Les sujets m’ont toujours autant passionné et instruit. L’hommage à l’Afrique, ainsi que le soixantième anniversaire sont donc décalés à 2021. En espérant pouvoir y retourner physiquement, pour retrouver cette ambiance annuelle si incroyable. En tout cas, que ça soit en ligne ou sur place, je serai présent pour la prochaine édition !

Si vous avez envie...

… de regarder des dessins animés, de côtoyer un lac immense et de partager la passion de l’animation et du cinéma avec des milliers de personnes, partez au Festival International du Film d’Animation à Annecy !

C'est ? Le Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2020

De ? CITIA

Genre ? Festival et rendez-vous pour toutes les personnes liées au film d’animation

Nationalité ?

Sorti le ? 15/06/2020-30/06/2020

Vu le ? 15/06/2020-20/06/2020 et 27/06/2020

Où ?

Liens Utiles

Festival d’Annecy : https://annecy.org/

Sélection Annecy VivePort : https://www.viveport.com/annecy-2020-online

Le Blog de Cheeky : https://cheeky.fr/blog

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email