Unicorn Wars

Tout comme Le Petit Nicolas, j’avais hâte de voir Unicorn Wars terminé, dont j’ai pu parler du Work In Progress l’année dernière.

Déjà, ça parle de quoi Unicorn Wars ?

Des oursons s’entrainent dur dans un camp spécial, afin affronter leurs pires ennemies depuis la nuit des temps : les licornes. Le jour de la mission arrive et ils partent enfin dans la forêt pour en découdre. Seulement, sont-ils assez préparés ?

Alors, que vaut Unicorn Wars ?

Unicorn Wars est globalement très intéressant. Déjà parce que le contraste entre le character design avec le propos et la violence marque bien les esprits. Faîtes très attention à ne pas vous laisser avoir par l’aspect mignon, car ce long-métrage ne se destine clairement pas aux enfants.

La première partie est plutôt drôle, avec une bonne dose d’humour noir. On nous présente les oursons comme des militaires, ainsi que les origines de leur soif de vengeance. Le comique se base surtout sur le décalage dont j’ai parlé plus haut.

Ensuite, plus on avance et plus le ton s’assombrit. On se concentre sur la relation entre Célestin et Dodu, les deux frères que tout oppose, avec une caractérisation bien construite. De plus, on franchit un pas de plus sur la violence visuelle et l’effusion d’hémoglobine.

Néanmoins, j’ai fini par trouver le temps long sur la dernière partie d’Unicorn Wars. En effet, je n’arrive pas trop à savoir où ils veulent en venir. Je pense que le trop plein de symbolique me gêne car je ne la comprends pas. Peut-être que j’ai besoin de plus de clés pour tout saisir. Car de mon point de vue, je vois du trash pour du trash sur la fin.

En tout cas, la direction artistique reste originale. Techniquement, l’animation fait ses preuves et propose des visuels plutôt inédits.

La bande-annonce de Unicorn Wars

Donc, que dire de Unicorn Wars du coup ?

N’allez vraiment pas voir Unicorn Wars avec des enfants. C’est de l’humour trash, l’histoire est sombre et certaines scènes sont ultra violentes. Ce qui en fait un film d’animation adulte très original ! Dans un premier temps, on suit des personnages intéressants, on suit leur parcours et leur évolution. Cependant, sur la fin, on se perd dans la symbolique dure à comprendre. Heureusement, le film est suffisamment bon techniquement, pour regarder jusqu’à la fin.

Si vous avez envie...

… d’un service militaire haut en couleur, de chenilles hallucinogènes et de manger des myrtilles, partez donc dégommer de la licorne !
Unicorn Wars Poster

C'est ? Unicorn Wars

Durée ? 80 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 30/11/2022

Vu le ? 15/06/2022

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :