Underwater

Les profondeurs des océans n’ont pas encore complètement révélé leur secrets…

Quoi ?

Une gigantesque station de forage, ayant atteint une profondeur record, se désintègre, suite à une anomalie inconnue. 6 membres d’équipage tentent de survivre. Sauf que pour y arriver, ils vont devoir se déplacer dans l’eau, avec du matériel pas forcément adapté pour. Et les mystérieuses rencontres qu’ils vont faire ne vont pas les aider…

Alors ?

Ça démarre au quart de tour. Le stress et la tension vous donnent rendez vous dès les premières minutes, on ne perd pas de temps, ça fait du bien.

On peut inévitablement comparer Underwater à un Alien sous l’eau. Heureusement, il s’en tient à un véritable survival, évitant la découverte scientifique foireuse.

La menace n’abuse pas d’une grosse présence, elle arrive de façon ponctuelle et pertinente. Les jumpscares non plus n’inondent pas inutilement l’intrigue.

Les personnages restent superficiels, on ne s’attache pas spécialement à eux et répondent aux archétypes, le minimum syndical. Le sidekick Paul peut agacer, par ses interventions moyennement drôles. On devinent quand même ceux qui vont partir. J’ai apprécié de voir Kristen Stewart dans ce rôle de technicienne débrouillarde.

Globalement, la tension et le rythme maintiennent l’attention jusqu’à la fin, le survival tient ses promesses sans s’éparpiller. Il donne le meilleur du genre, en y ajoutant quelques agréments sympas. Il nous laisse même sur une (très) légère note de réflexion. Néanmoins, malgré un ravissant sound design et des détails intéressants dans les mises en scène, il ne réinvente pas non plus le genre. Il manque aussi plus de profondeur quant aux conséquences de celle de l’eau sur le mental, à 10km sous l’horizon. L’expérience plaît sur le moment, puis on passe à autre chose. Un peu comme Dunkerque, j’ai aimé suffisamment, sans avoir envie de le revoir.

Du coup ?

Une bonne immersion, visuelle et auditive. À regarder lors d’une recherche d’expérience de survival sous l’eau, sans prise de tête. Il donne ce que l’on aime, sans y mettre un cœur dingue. Un film convenu, sans être détestable. Juste un bon potentiel qui ne va pas au bout.

Si vous avez envie...

… de ramper sous des décombres, d’un lapin en peluche et d’obscurité sous-marine, allez donc tester la pression sur vos tenues de sortie extra véhiculaires.

C'est ? Underwater

Genre ? ,

Durée ? 95 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/01/2019

Vu le ? 14/01/2019

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email