Dunkerque

La dernière fois que j’ai vu un film de Nolan au cinéma, c’était au Grand Rex pour Interstellar. À présent c’est toujours au même endroit mais en présence du réalisateur pour son nouveau film.

Déjà, ça parle de quoi Dunkerque ?

Dunkerque, Seconde Guerre Mondiale, près de 400 000 hommes attendent de repartir en Angleterre, sous les bombes ennemies. Qui peut les aider ?

Alors, que vaut Dunkerque ?

Une expérience visuelle et sonore.

J’ai eu la chance de le voir en pellicule 70mm, au plus proche de la vision du réalisateur. Une cabine de projection spéciale a d’ailleurs été installée pour l’occasion. Étaient présents, sans tapis rouge, le réalisateur Christopher Nolan et la productrice Emma Thomas.

En plus du grain que j’apprécie beaucoup, ce qui frappe le plus c’est la tension du film, pendant un peu moins de 2 heures, j’étais vissé sur mon siège. Je n’avais pas ressenti ça depuis 10 Cloverfield Lane. C’est intense, on suit de près les protagonistes, très peu de temps mort et assez contemplatif.

La narration est découpée en 3 points de vue, des 3 lignes temporelles différentes. La caméra se place par moment au plus près de l’action, à des endroits très immersifs. Avec un sound design puissant, on a clairement l’impression d’être avec les soldats et d’essuyer des tirs.

Les acteurs s’en tirent bien, avec les habituels Tom Hardy et Cillian Murphy mais aussi Fionn Whitehead et Harry Style, qui m’a agréablement surpris en acteur.

Il s’agit d’une dédicace aux personnes concernées par cet épisode de la Guerre, notamment le peuple anglais chez qui il est plus connu, mais l’hommage est suffisamment fort pour le comprendre.

Un making of était diffusé juste avant la séance et il misait tout sur l’authenticité du film (cascades réelles, explosions sur le tournage et véhicules d’époques) On le sent effectivement, à ne plus savoir entre ce qui a été filmé et ce qui a été post-produit. Ça rajoute un cachet certain.

Un film qui raconte un moment poignant de guerre, qui à travers l’expérience cinématographique, arrive à faire ressentir l’émotion, le courage et l’horreur.”

Donc, que dire de Dunkerque du coup ?

Un film qui raconte un moment poignant de guerre, qui à travers l’expérience cinématographique, arrive à faire ressentir l’émotion, le courage et l’horreur.

Si vous avez envie...

… d’esquiver des balles, d’un huis clos à ciel ouvert et de ne penser qu’à l’espoir, partez sur les plages de Dunkerque.

C'est ? Dunkerque (Dunkirk)

Genre ? ,

Durée ? 107 min

Sorti le ? 19/07/2017

Vu le ? 17/07/2017

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email