Quoi ?

Dans le futur, l’entreprise Rekall permet de créer des souvenirs de toutes pièces à des patients. Doug, un ouvrier de chantier, rêve d’un séjour sur Mars. Mais une fois dans la machine, l’expérience se déroule mal et Doug se retrouve poursuivi par des espions. En effet, il aurait réellement été sur Mars auparavant…

Alors ?

J’ai découvert Total Recall la veille de voir le remake de 2014 (Total Recall : Mémoires Programmées). J’avais largement préféré l’original, notamment grâce à un détail de montage, qui s’avère ne pas exister dans la copie vue à la Colo.

En tout cas, j’aime beaucoup cette SF décontractée, violente et un poil mindfuck (mais moins que dans mon souvenir, car apparemment un élément n’y figure pas) Schwarzy sort des punchlines épiques, complétant des combats ultra divertissants.

Les effets pratiques avec les animatroniques donnent un véritable cachet. Les mutants du film mettent bien mal à l’aise. Cette vallée de l’étrange, notamment concernant les doubles artificiels, matche parfaitement avec l’aspect très organique des créatures.

total recall poster

C'est ? Total Recall

Genre ? , ,

Durée ? 113 min

Nationalité ?

Sorti le ? 17/10/1990

Vu le ? 10/07/2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email