Terminator : Genisys

Après le magnifique drame sur des zombies, Arnold Schwarzenegger revient dans son rôle emblématique de robot T-800, pour cette fois protéger l’humanité, dans Terminator : Genisys.

Alors, que vaut Terminator : Genisys ?

En 2029, la guerre fait rage entre les machines menées par Skynet et les humains survivants du Jugement Dernier. Un Terminator T-800 est envoyé dans le passé en 1984, pour tuer une certaine Sarah Connor. Le leader de la résistance, le fils de cette dernière, John Connor, envoie alors son meilleur soldat, Kyle Reese pour sauver sa mère.

Vous avez une impression de déjà-vu ? C’est normal ! Le film commence exactement comme Terminator de James Cameron, de 1984, sauf que cette fois, on le voit depuis la partie « Futur » Pour les voyages temporels, on a les mêmes plans et les mêmes scènes que dans le 1er épisode, parfois avec les mêmes acteurs ! Cette partie m’a beaucoup plu, car pleins de petits détails ont été retournés, pour conserver la nostalgie de la saga. Donc pour ceux qui veulent savoir : oui, il vaut mieux avoir vu, au moins, le 1er Terminator !

Ensuite, on a un peu de Terminator 2 : Le Jugement Dernier, avec un robot T-1000, mais différent de celui de 1991 (cette fois joué par Lee Byung-Hun, des films GI Joe) et avec les effets spéciaux de 2015, ainsi qu’un T-800 qui essaye d’intégrer un comportement humain. En parlant d’effets spéciaux, la scène d’arrivée du T-800 à Los Angeles a été entièrement refaite en images de synthèse… et c’est ultra réaliste !! Des moments d’actions m’ont aussi rappelé les films du genre bien oldschool, avec les poursuites où ça explose et les bagarres où tout est détruit !

Au niveau du casting, John Connor est joué par Jason Clarke (découvert dans l’excellent La Planète des Singes : L’affrontement), Kyle Reese est interprété par Jai Courtney ( Die Hard : une belle journée pour mourir notamment) et le rôle de Sarah Connor est repris par Emilia Clarke, la mère des dragons de la série Game Of Thrones. Celle-ci est convaincante et colle bien à la personnalité de l’héroine du deuxième épisode. Schwarzy reprend donc le personnage qui a fait décoller sa carrière au cinéma mais avec un aspect « papy », avec des tirades trop scientifiques pour les simples mortels, ce qui engendre des scènes plutôt drôles, à la frontière entre parodie et réelle intention de tempérament. Sans spoiler, les fans du 12eDoctor Who auront le droit à quelques apparitions de Matt Smith qui, depuis Lost River, est décidément bon dans le rôle de méchant…

Si vous avez envie...

… d’une bonne suite (et un nouveau commencement) de la saga Terminator, de voir Schwarzy aussi numériquement jeune que véritablement vieux et d’un plan en 3D relief aussi rare et intense que dans Tron : Legacy, partez affronter le futur auprès de la famille Connor !

C'est ? Terminator : Genisys

Genre ? ,

Durée ? 126 min

Nationalité ?

Sorti le ? 01/07/2015

Vu le ? 03/07/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email