Radioactive

Dernier ciné avant le confinement…

Quoi ?

Maria Skłodowska vit à Paris pour devenir une grande scientifique. Mais n’ayant pas les subventions suffisantes, elle cherche à s’associer avec un confrère pour monter son propre labo. Elle rencontre alors un certain Pierre Curie, avec qui les recherches vont porter sur la découverte inédite de la radioactivité

Alors ?

J’avais déjà vu un biopic sur cette éminente scientifique, sobrement appelé Marie Curie. J’étais donc curieux d’en voir un nouveau, qui plus est par la réalisatrice de The Voices.

Plutôt déçu. Le début promet une originalité, annonçant qu’on va parler science et pas nécessairement que de la condition de femme. Ce n’est pas tout à fait le cas. La science est encore une fois reléguée à un thème secondaire, sans pour autant forcer sur l’aspect « une femme contre des hommes »

En fait, le film va beaucoup trop vite et survole beaucoup trop de sujets. Tantôt la vie professionnelle, tantôt la vie personnelle, sans jamais prendre le temps de raconter réellement quelque chose. Il n’y a rien qui reste pour toute la durée du film. J’ai retrouvé pas mal de similitudes avec le biopic polonais, mais on a le droit à d’autres angles de narration ici.

J’ai bien aimé les événements liés aux fruits des recherches des Curie. Du motion design qualitatif apparaît à quelques moments. Dommage qu’il ne serve pas vraiment pour l’histoire.

L’aspect arrogant et têtu du protagoniste est bien retransmis grâce à Rosamund Pike (Gone Girl). J’ai été content aussi de retrouver Katherine Parkinson (la série IT Crowd) et Anya Taylor-Joy (Glass) qui renforce l’aspect féminin du casting.

Du coup ?

Hormis une scène vraiment forte, je me suis plutôt ennuyé. Une narration bien trop speed, qui s’éparpille dans beaucoup trop de sujets. Je n’arrivais pas à voir où ils voulaient en venir, malgré les comparatifs d’événements liés à la radioactivité. Un mauvais dosage entre la vie scientifique et personnelle de Marie Curie, qui aurait mérité qu’on s’attarde sur plusieurs moments clés.

Si vous avez envie...

… de lueur verte, de tousser et d’avoir la chanson d’Imagine Dragons dans la tête, découvrez cette femme radioactive.

C'est ? Radioactive

Genre ?

Durée ? 110 min

Nationalité ?

Sorti le ? 11/03/2020

Vu le ? 14/03/2020

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email