Aller au contenu

La Vie Rêvée de Miss Fran

Ce début d’année continue en douceur avec La Vie Rêvée de Miss Fran.

Synopsis de La Vie Rêvée de Miss Fran

Fran est très routinière, très introvertie et pense régulièrement à la mort. Après le départ à la retraite d’une collègue, elle fait la rencontre de Robert, qui la remplace. Elle va alors s’intéresser peu à peu à lui…

La Vie Rêvée de Miss Fran (Bande-Annonce)

Mon avis rapide sur La Vie Rêvée de Miss Fran

Avec La Vie Rêvée de Miss Fran, je vois enfin Daisy Ridley dans un projet plus intime. Et ça fait plaisir, puisqu’il s’agit d’un film très contemplatif et doux. Avec une romance réaliste et des touches de légèretés drôles. Néanmoins, j’aurai aimé que le film mettent plus en avant les pensées morbides de l’héroïne. Ça semble secondaire alors que c’est littéralement dans le titre en VO.

↓ Découvrez mon avis détaillé plus bas ↓

Mon avis détaillé sur La Vie Rêvée de Miss Fran

J’ai manqué l’avant-première de La Vie Rêvée de Miss Fran en présence de Daisy Ridley. En effet, j’étais déjà à celle de Mean Girls, au Grand Rex ce soir-là. Le point positif, c’est que du coup, je teste une nouvelle salle : le MK2 Bastille (côté Faubourg Saint-Antoine) !

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans le film, comme tout ceux dramatiques dont je connais rien. Mais une fois l’intrigue lancée, j’ai trouvé ça sympathique. En effet, j’aime beaucoup l’aspect très contemplatif, avec ses micro-touches de surréalisme.

Pour le coup, je suis également très content de voir enfin Daisy Ridley ailleurs que chez Disney et des grosses productions. En dehors de la postlogie Star Wars, je ne l’avais vue que dans Le Crime de l’Orient-Express et entendue dans Pierre Lapin. Pour tout vous dire, je n’ai vu aucune bande-annonce de La Vie Rêvée de Miss Fran. L’actrice est l’unique raison pour laquelle je suis allé le voir. Et je n’ai pas été déçu donc, car l’héroïne est très attachante et touchante, à travers son introversion très palpable.

Concernant l’intrigue, c’est simple mais crédible. Tout comme la légère romance, très réaliste, loin des clichés de rom-com habituelles. D’ailleurs, je trouve le titre en VO, Sometimes I Think About Dying, plus pertinent qu’en VF. D’ailleurs, il se trouve qu’il s’agit de l’adaptation de la version court-métrage, sortie en 2019. Déjà écrite par Katy Wright-Mead mais réalisée par Stefanie Abel Horowitz (aussi à l’écriture dans cette version).

Et justement, au niveau de la réalisation, ici de Rachel Lambert, rien de particulier à signaler. La caméra ne bouge jamais, donnant un rendu théâtral. Sans doute en lien avec l’œuvre dont La Vie Rêvée de Miss Fran s’inspire, la pièce de théâtre de 2013, Killers, de Kevin Armento. Heureusement, la photographie de Dustin Lane et les cadrages sont agréables, tout comme la douce musique de Dabney Morris.

Cependant, j’aurai aimé plus de scènes surréalistes ou qu’on leur donne plus de sens. Bien que les touches de légèretés fonctionnent, ça manque de plus d’émotion. Me laissant sur ma faim lorsque le film se termine.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Informations sur le film :

La Vie Rêvée de Miss Fran Poster

Titre ? La Vie Rêvée de Miss Fran (Sometimes I Think About Dying)

Réalisation de ?

Durée ? 91 min

Techno ?

Nationalité ?

Sorti le ? 10/01/2024

Vu le ? 13/01/2024

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire