Fantasme

Ce n’est pas en salle, pas en sVOD, c’est gratuit et pourtant, c’est un film fabuleux !

Quoi ?

En partant d’une soirée, Vic fait la connaissance de Gabriel. Elle n’a pas encore idée de l’impact de cette rencontre…

Alors ?

J’ai eu la chance d’assister à une projection de Genre Humaine, en présence de son autrice Éléonore Costes, au Forum des Images à l’automne 2020. J’avais bien apprécié le ton des sujets traités. Et en début d’année, lors du passage de la réalisatrice dans le podcast Un Bon Moment de Kyan Khojandi et Navo, ils ont parlé de sa nouvelle création. J’ai donc mis de côté pour enfin la regarder, il y a peu. Et spoiler alert : Éléonore a gagné un nouvel abonné.

Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je regarde assez peu de films romantiques. Ils doivent en effet se démarquer un max pour que je m’y intéresse. Fantasme le fait admirablement. J’étais parti pour le tweeter, mais vu qu’il n’y a pas encore de ciné, autant en parler sur mon site qui prend la poussière.

L’écriture sincère et personnelle, nous parvient grâce à un découpage non-linéaire, mais suffisamment digeste pour qu’on suive les événements facilement. Le thème assez précis des projections amoureuses nous prend aux tripes, car on peut tous s’identifier. Les dialogues hyper naturels sont bouleversants de vérité. On est loin des mièvreries et narrations prévisibles habituelles des romances classiques.

Porté par des comédiennes et comédiens talentueux, leurs jeux convainquent tellement, qu’on pourrait croire à des impros par moment. Je l’ai remarqué notamment lors de plans assez longs mais très fluides.

L’aspect fantastique est ultra discret, voire anecdotique mais suffisamment pertinent pour nous offrir la dimension chimérique de l’histoire. Le fantôme que l’on voit à un moment m’a d’ailleurs grave fait penser à celui de A Ghost Story.

Un beau travail sur la lumière lui permet de préciser les passages bucoliques des passages plus réalistes. L’alternance fonctionne à merveille. De plus, la musique de Robin Strauss souligne avec précision l’ambiance déjà si poétique.

À la rigueur, je pourrai reprocher à quelques rares dialogues de perdre en réalisme, dans leur contenu générique (mais pas dans leur rythme). Sinon, Adrien Ménielle qui fait toujours très bien ses clowneries, mais justement, qui les fait toujours. J’aurai aimé le voir moins habituel dans cette histoire.

Du coup ?

Fantasme c’est la petite pépite internet de ce début d’année. Sa force réside entièrement dans la justesse des choix de beaucoup d’éléments. Un équilibre tellement parfait entre les vannes et le drame, la fantaisie et le terre-à-terre. On s’immerge du début jusqu’à la fin. En plus, cette fiction est disponible gratuitement, tout le monde peut le voir. Regardez aussi le Making-Of de Patxi Arsa, il est étonnamment tout aussi touchant que le film lui-même. Éléonore Costes m’a confirmé que je vais suivre de près ses futurs projets ! (et regarder tous les autres épisodes de Genre Humaine, dispo également sur sa chaîne).

Si vous avez envie...

… de discuter toute la nuit, de Playmobil et d’avoir une chanson dans la tête, allez jeter un œil à Fantasme sur Youtube.

C'est ? Fantasme

Compagnies ? ,

Durée ? 52 min

Nationalité ?

Sorti le ? 29/12/2020

Vu le ? 23/02/2021

Où ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email