Jurassic World : Le Monde d’Après

J’avais trop envie de revoir des dinosaures parmi les humains, d’où mon visionnage de Jurassic World : Le Monde d’Après. Mais est-ce que ça valait vraiment le coup ?

Déjà, ça parle de quoi Jurassic World : Le Monde d’Après ?

Après les événements du deuxième Jurassic World, les dinosaures cohabitent avec les humains. À côté de ça, des généticiens ont créé une nouvelle race de sauterelles, qui menace l’écologie planétaire…

Alors, que vaut Jurassic World : Le Monde d’Après ?

L’extrait teaser du Monde d’Après balancé il y a quelques mois déjà (qui n’est d’ailleurs pas dans le film) m’avait suffisamment hypé pour revoir des dinos dans la civilisation. Le problème, c’est qu’en plus de 2h20, le film ne raconte pas grand-chose en rapport (voire, en raptor)

En effet, ce troisième opus termine simplement la descente entamée en 2018. Là où Fallen Kingdom me paraissait un épisode transitoire, sa suite propose une conclusion totalement inutile.

Ils ont bien tenté de ramener le casting original, avec les anciens de 1993. J’adore Jeff Goldblum en Ian Malcom, toujours aussi délicieux dans son pragmatisme. De plus, je trouve amusante la façon dont les personnages se retrouve petit à petit pour le grand final de Jurassic World : Le Monde d’Après. Mais tout cela ne suffit pas. On se retrouve ici avec une histoire plate, avec finalement même pas tant de scènes d’action que ça. Et celles qu’on a se répètent en boucle.

L’intrigue se focalise tellement sur un sujet sorti de nulle part, qu’on peut retirer les dinosaures et cela ne changerait rien. Sauf peut-être la durée du film, car les passages de suspens ne servent qu’à ralentir artificiellement l’intrigue. En plus, les dinos en CGI ne sont pas toujours super cleans. Je préfère des animatroniques un peu plus artisanaux (comme sur certains plans) que du numérique médiocre. Je n’évoquerai pas l’inutilité de la 3D de l’IMAX, alors qu’on pouvait faire tellement de plans cools.

En revanche, je m’attarde sur les poncifs déjà vus et revus, qui rajoutent des arguments contre cet épisode bancal. Aussi bien l’ado en pleine crise alors que c’est clairement la fin du monde, que le milliardaire creux obsédé par le fric. Des arcs narratifs trop exploités, qui ne font plus effet. Heureusement, le fan-service n’est pas si présent que ça ou en tout cas, ne saute pas à mes yeux. D’ailleurs, je ne comprends pas vraiment pourquoi les anciens personnages n’ont pas été impliqués plus tôt dans ce nouveau parc.

Donc, que dire de Jurassic World : Le Monde d’Après du coup ?

Jurassic World : Le Monde d’Après est bien évidemment une déception. Là où ils auraient pu proposer un film post-apo avec des dinosaures, on nous propose avec une intrigue artificiellement étirée et inintéressante. Pire que ça, on peut même retirer les gros lézards, que ça ne changerait pas vraiment le scénario. Résultat, la conclusion n’en est pas vraiment une, mais au moins on peut apprécier le trio de 1993.

Si vous avez envie...

… de sauterelles géantes, de montrer votre paume et de croiser des dinos partout, découvrez le monde d’après.
Jurassic World le monde d après Poster

C'est ? Jurassic World: Le Monde d'Après (Jurassic World: Dominion)

Genre ? , ,

Durée ? 146 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/06/2022

Vu le ? 08/06/2022

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Prolongez le film !

Si vous souhaitez acheter les supports physiques du film pour le voir ou le revoir, ou vous procurer tout objet dérivé pour prolonger l’aventure, cliquez sur le(s) lien(s) affilié(s) Amazon à droite.

Cela permettra de soutenir le film ainsi que le site jevaisciner.fr !

Si vous ne voyez pas d’image, merci de désactivez votre bloqueur de pub.