Jupiter Ascending : Le Destin de l’Univers

Jupiter : le destin de l’univers… un bien grand titre car déjà, ce n’est pas l’Univers entier qui est en jeu, mais plutôt lesort de la Terre (encore une fois !) Jupiter est une jeune femme de Chicago, qui nettoie les salles de bain de riches pour gagner sa vie. Vie qui est toute chamboulée quand elle se fait sauver par un inconnu, plutôt venu de l’espace.

Alors ?

Typiquement, avec ça, on a la recette du film qui donne du travail au CG et Concept Artist. Ils ont fait un très bon travail (et je ne dis pas ça parce que je connais quelqu’un ayant travaillé dessus) ! Les designs des vaisseaux me font penser à la morphologie des insectes, on a le droit à un space-opéra avec une multitude de créatures humanoïdes, des HUD (Head Up Display) très futuristes, des villes proches de celles de Krypton dans Man of Steel. Un petit coup de coeur pour les bottes antigravité !

C’est également le genre de film à aller voir en Imax 3D, bien que, après que les yeux se soient habitués à la taille de l’écran, la 3D s’essoufle assez vite (la bande-annonce de The Walk de Zemeckis et l’intro IMAX étaient plus réussies)

Mais revenons sur l’histoire, hélas. Déception ! Je pensais qu’il sortirait du lot, mais malheureusement, le scénario est trop partiel. Il s’agit bien d’un film « démo technique ». Je l’ai un peu comparé à une comédie musicale, à savoir que quelques scènes de dialogue sont là pour entrecouper les scènes de combats et de poursuite. Dialogues qui de plus sont assez vides de sens et trop clichés (entre les phrases pseudo-philosophiques et les celles qui n’apporte rien à l’histoire) Après, une fois qu’on se rend compte de l’enjeu dans l’histoire (qui pourtant, est assez originale, mais je ne vais pas spoiler), ba on se demande pourquoi il en font tout un patacaisse. Ce qui ajoutait un petit plus, c’était le fait qu’une partie du film se passe sur la planète Jupiter, ce qui n’est pas habituel.

Concernant le casting, on a pas mal de monde. Un Channing Tatum qui pourra faire partie des Expendables, une Mila Kunis pas vraiment crédible en récureuse de WC, un Eddie Radmayne que j’aurais voir en autre chose qu’en mec souffrant (je l’avais adoré en Stephen Hawking, mais là, j’ai cru que c’était une parodie), un retour de Sean Bean dans un rôle / ! petit spoil : sans fin tragique / ! et une Nikki Amuka-Bird qui peinait à la me la faire sortir de Luther.

Finalement, ce film reste de la science-fiction dans l’espace, ce qui nous fera patienter avant Star Wars VII. De la part des Wachowski Brothers, je pensais voir un Matrix 1, mais au final j’ai eu leur suites : pas assez de profondeur, délaissée pour l’action et les VFX

Si vous avez envie...

… de voir du patinage aérien, la si rare planète Jupiter au cinéma et pleins de créatures fantastiques, allez donc à la rencontre de la famille Abrasax !

C'est ? Jupiter Ascending : Le Destin de l'Univers (Jupiter Ascending)

Genre ? ,

Durée ? 127 min

Nationalité ?

Sorti le ? 04/02/2015

Vu le ? 14/02/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email