Jungle Cruise

L’adaptation ciné de l’attraction Jungle Cruise de Disneyland (malheureusement absente au parc de Paris cela dit) débarque enfin en salles (après un report d’un an déjà). L’occasion de tester le Dolby Cinéma pour la première fois en 3D !

Quoi ?

La botaniste déterminée Lily Houghton et son frère froussard McGregor, partent en Amazonie. Le skipper Franck Wolff va les guider dans la jungle avec son bateau. Ensemble, ils s’aventurent pour trouver une plante magique, qui peut soigner toutes les maladies…

Alors ?

Très convenu, respectant quasiment à la lettre les codes du film d’aventure. Ils prennent ce qui marche, sans que ça soit mal fait pour autant.

Dans Jungle Cruise, on s’amuse sans se formaliser sur les quelques incohérences ou quelques éléments prévisibles. Surtout que l’intrigue en contrecarre d’autres pour nous surprendre. Le divertissement fait le taff, malgré certains moments que j’ai regardés passivement.

J’ai trouvé les effets spéciaux bien intégrés, bien qu’on se doute que très peu de scènes ont été tournées en décors réels. J’ai beaucoup aimé les pirates maudits, surtout dans le sens du détail, comme par exemple la peau d’Aguirre, joué par Edgar Ramírez. Leur conception et animation me rappellent inévitablement une autre adaptation d’attraction célèbre de Disney : Pirates des Caraïbes.

La 3D du Dolby Cinéma m’a paru suffisamment stylée et surtout pertinemment utilisée plusieurs fois, même bien après l’introduction. Je conseille cependant aux ophiophobes (serpents) et arachnophobes (araignées) de s’abstenir. De plus, les transitions temporelles fonctionnent parfaitement dans ce format.

Le casting de Jungle Cruise donne parfaitement vie aux personnages. Tout le monde est taillé pour répondre à son rôle dans l’histoire. D’autant que Dwayne Johnson a déjà expérimenté l’orientation dans la jungle dans Jumanji et Emily Blunt (dans un autre registre) l’hostilité de la nature dans Sans Un Bruit 2.

Les dialogues évoquent à un moment trop timidement l’homosexualité (qui plus est pour faire des blagues quelques scènes juste après, donc mitigé). Mais bon, je souligne quand même l’effort de l’évoquer enfin dans un film ultra familial. D’ailleurs, ils parlent également des conséquences familiales dramatiques qu’un coming-out peut engendrer. Malheureusement encore d’actualité dans notre réalité pour certaines personnes.

Du coup ?

On obtient exactement ce qu’on est venu chercher. Jungle Cruise est un vrai bon film d’aventure (assez similaire avec Le Voyage du Dr. Dolittle, notamment avec l’histoire). Drôle, parfois original, il respecte sincèrement le matériel de base (notamment grâce à la 3D utile). C’est-à-dire qu’il faut en profiter comme d’une attraction palpitante (dont le film y fait intelligemment référence) N’en déplaise à un certain Scorsese.

Si vous avez envie...

… d’une panthère bourrée, de faire des jeux de mots et d’une chasse d’eau gigantesque, prenez part à cette croisière dans la jungle !
Jungle Cruise Poster

C'est ? Jungle Cruise

Durée ? 128 min

Nationalité ?

Sorti le ? 28/07/2021

Vu le ? 03/08/2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email