1917

LaPremière Guerre Mondiale (finalement peu présente au cinéma), filmée en utilisant le plan-séquence et en Imax, voilà l’annonce d’une palpitante épopée !

Déjà, ça parle de quoi 1917 ?

Le 16 Avril 1917, l’État Major envoie deux soldats en mission. Ils ont jusqu’à l’aube pour délivrer un message très important à une autre compagnie, qui pourrait éviter un massacre inutile. Seuls à traverser le front ennemi, vont-ils arriver à temps ?

Alors, que vaut 1917 ?

Je m’attendais à une plus grosse claque que ça, je dois dire. De mon œil de technicien, je ne cessais d’essayer de repérer où ils avaient placer les coutures de ce faux plan-séquence, ce qui m’a un peu distrait. J’ai d’ailleurs senti quelques longueurs par moment, avec des scènes un peu forcées à mon goût. Cela dit, j’ai bien ressenti la tension et ce que je voulais expérimenter.

Le placement de la caméra, parfois stupéfiant, permet de suivre pleinement l’action (alors imaginez en format IMAX à laquelle j’ai assisté). On peut ainsi ressentir le courage qu’avaient les soldats, de se rendre compte de leur talent, de leur chance et aussi malchance, parfois dû juste au stress et à la peur. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’évolution des personnages principaux. Les suivre sans arrêt rend notre attachement inévitable mais aussi plus naturel. Un bel hommage aux Poilus.

J’ai trouvé amusant de retrouver un casting solide, que l’on découvre à chaque point de rendez-vous narratif.

A de nombreuse reprises, la photographie émerveille, avec des compositions et des lumières sublimes.

L’horreur de la guerre n’est pas édulcorée, on peut visionner des images assez violentes, humains comme animaux. Déjà qu’ils ont superbement travaillé l’ambiance.

Donc, que dire de 1917 du coup ?

1917 peut se vanter de son format super-immersif. L’enchaînement de scènes sans (vraies) coupes permet d’être au cœur du drame et du stress, accompagné d’une musique discrète mais terriblement juste. Malgré une magnifique photographie, quelques passages pouvaient être dispensables, gâchant un peu le rythme. Cela n’empêche pas au reste du long-métrage de nous proposer des scènes plutôt percutantes. Va-t-il remporter quelque chose aux Oscars, après les Golden Globes ?

Si vous avez envie...

… de courir sur un champ de bataille, de galérer dans des tranchées et de prendre du recul sur vos deadlines au boulot, plongez au cœur de la Grande Guerre de 1917 !

C'est ? 1917

Genre ? ,

Durée ? 60 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 15/01/2019

Vu le ? 15/01/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email