Mascarade

Je ne connaissais rien au film Mascarade et pourtant, le Club Allociné m’a permis d’assister à l’avant-première au Forum des Images !

Synopsis de Mascarade

Sur la Côte d’Azur, lors d’une soirée, Adrien rencontre la belle Margot. Afin de partir mener une vie de rêve, il leur vient alors une idée à la morale douteuse : récolter le maximum d’argent en détruisant la vie de leur partenaire d’âge mûr. Pour Adrien, celle de Martha, une actrice à la gloire passée, et pour Margot, celle de Simon, un agent immobilier de renom…

La bande-annonce de Mascarade

Mon avis détaillé sur Mascarade

J’avais quelques réticences, à cause de ma première expérience Nicolas Bedos sur le troisième OSS 117, qu’il a réalisé.

Et effectivement, je ne suis pas tout de suite rentré dans Mascarade. Le début semble très dense, car il nous délivre beaucoup d’informations. Certes, cela permet de poser les principaux personnages. De plus, le montage reste très chargé tout du long.

Néanmoins, une fois que l’intrigue expose le plan des tourtereaux, elle devient très intéressante, voire captivante. Puisqu’on joue avec la terrible double manipulation, mais au moins, on veut juste savoir jusqu’où ça va aller.

Le côté malsain de tous les protagonistes (il n’y en a pas un seul de vraiment 100% clean) nous questionne sur notre attrait au drama.

Chacun exploite les failles de l’autre, tout en mentant habilement, ce qui crée des scènes drôles. D’autant que la narration de Mascarade se présente sous la forme de flashbacks, issus de témoignages d’un procès. Ainsi, on lit sur deux niveaux les événements, ce qui donne la touche d’originalité en plus.

Ce film m’a donc montré une autre facette de Nicolas Bedos, qui s’amuse bien plus intelligemment avec ses personnages. D’ailleurs, on sent qu’il n’a pas choisi au hasard son casting époustouflant.

À commencer par Pierre Niney, que je trouve toujours aussi fort. Puisqu’il arrive toujours à trouver de nouvelles subtilités à ses rôles, malgré des bases semblables. De plus, il s’avère très convaincant en danseur !

Ensuite, on retrouve Marine Vacth, que j’avais pu découvrir dans le film franco-espagnol Entre la Vie et la Mort. Ce rôle lui donne une présence bien plus percutante, même si je n’aime pas forcément son personnage ici. Ce genre où je n’arrive pas à comprendre la personnalité, à cause d’émotions trop contradictoires (même si ça finit par se justifier au bout d’un moment).

Concernant François Cluzet, il apporte une certaine stature patriarcale. Très gestuel, sa représentation du père de famille troublé reste complexe, car il a des choix à faire. Un mec solide en apparence qui dévoile ses failles, ça fait toujours son effet.

Enfin, Mascarade est aussi l’occasion de retrouver l’immense Isabelle Adjani, que je trouve très marrante. En effet, son rôle d’actrice à la gloire passée et devenue ermite offre un jeu un peu méta. Elle joue donc presque sa propre vie, en plus exagérée. On la voit même plus jeune dans des extraits de films, ce qui ajoute de la matière à l’aspect de mise en abîme.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

Résumé de mon avis sur Mascarade

Très franchement, juste avec la bande annonce et sans la séance exclusive d’Allociné, je ne serai sans doute pas allé voir Mascarade. Et j’aurai raté un long-métrage plutôt cool. Bien que le début puisse paraître long et dense, la façon dont les histoires s’entre-mêlent fonctionne parfaitement. On suit ainsi des personnages manipulateurs qui donnent envie de voir jusqu’où le mensonge peut aller. Et surtout, qui va vraiment s’en sortir. Une intrigue centrée sur l’humain avant tout mais très captivante.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Informations sur le film :

Mascarade Poster

Titre ? Mascarade

Réalisation de ?

Scénario de ?

Durée ? 134 min

Nationalité ?

Sorti le ? 02/11/2022

Vu le ? 26/10/2022

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… de danser dans le sable, d’accent anglais et de manger gratos dans un restaurant chic, partez donc à Nice pour élucider cette mascarade !

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.