Les Éternels

Le MCU envoie une brochette de nouveaux héros pour la phase 4, avec Les Éternels !

Quoi ?

Depuis des millénaires, des entités cosmiques nommés les Éternels, ont pour mission de protéger les êtres humains de créatures agressives, les Déviants. Mais après des siècles de paix, les monstres semblent revenir mystérieusement. Les héros vont devoir alors se réunir de nouveau pour les chasser une dernière fois…

Alors ?

Je ne m’attendais pas à ce que Les Éternels soit si long. Au début, on s’y prépare, avec l’aspect anachronique intéressant et la présentation de chaque membre (et quelques liens avec Endgame). Puis, on se retrouve avec un grand passage à vide. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi ils en ont profité pour surdoser les blagues, ou en tout cas le ton est trop décontracté. C’est trop dommage, car cela dévaste certaines légèretés qui fonctionnent bien.

Néanmoins, Les Éternels se rattrape par la suite. Déjà, le film alterne entre présent et passé, ce qui permet de varier le rythme. De plus, cela apporte les enjeux par bride, en particulier des phases un peu deep et même philosophiques.

Ensuite, j’apprécie la richesse du casting. Tout d’abord au niveau des acteurs et actrices, entre confirmé.e.s et nouveaux. Par exemple, Angelina Jolie, malgré son statut de star internationale, ne fait aucun ombre aux autres personnages. Ensuite, je suis pour l’inclusivité au cinéma et je suis heureux qu’en 2021, Disney montre enfin un baiser entre hommes, dont un des Éternels (ce qui n’a pas forcément plu à d’autre pays), ou encore d’avoir une des héroïnes malentendante. En revanche, pour nuancer un peu, je n’ai pas compris la place de son handicap dans la logique de l’histoire. De même, je ne sais pas trop quoi penser de forcément transformer le héros indien en star de Bollywood. Est-ce un cliché ? Est-ce un hommage ? Chacun y verra ce qu’il voudra voir.

En tout cas, j’ai trouvé les combats épiques. La variété des pouvoirs offre des chorégraphies poussées. Plus précisément, j’ai adoré la direction artistique des pouvoirs des Éternels. En effet, le stylé doré rend très bien avec son animation futuro-organique, tout comme le rapport d’échelle dans certains passages. D’ailleurs, l’IMAX 3D a assuré dès le début et jusqu’au bout.

Du coup ?

Malgré un passage à vide avec beaucoup trop de légèreté, j’ai trouvé que Les Éternels offrait un souffle nouveau à l’univers Marvel au cinéma. En effet, même si l’on reste beaucoup sur Terre, la tournure cosmique se ressent. Le mélange entre action épique et réflexions philosophiques tient la route, sans être parfait pour autant. Le tout avec un casting super-inclusif.

Si vous avez envie...

… de retracer l’Histoire de l’Humanité, de filmer votre patron et de références à DC Comics, protégez donc la Terre des Déviants !
les éternels poster

C'est ? Les Éternels (Eternals)

Genre ?

Durée ? 157 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 03/11/2021

Vu le ? 06/11/2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email