La Classe Américaine

Déjà, ça parle de quoi La Classe Américaine ?

George Abitboll’homme le plus classe du monde, meurt en prononçant « Monde de merde » Trois journalistes mènent l’enquête en interrogeant toutes les connaissances de la victime et surtout pour comprendre ses dernières paroles…

Alors, que vaut La Classe Américaine ?

Un film dont j’entendais beaucoup parler depuis très longtemps, sans avoir eu l’occasion de voir. La colo se termine sur un film rendant hommage au cinéma et à l’esprit Panic! Cinema.

C’est extra car on a eu l’honneur de le voir en présence du co-réalisateur Michel Hazanavicius.

image

Je dois dire que je ne comprends pas comment j’ai pu passer à côté depuis tout ce temps. C’est exactement mon humour, le genre de blagues auxquelles je rigole. Ce film est clairement précurseur de beaucoup de vidéos sur internet et c’était top de le découvrir enfin. Pour info, il s’agit d’un remontage de plusieurs extraits de films de la Warner, redoublées entièrement. D’ailleurs, durant le visionnage, je me suis rendu compte que je connaissais une réplique. J’ai trouvé fascinant à la fois la justesse du doublage avec la correspondance labiale, et à la fois l’histoire qui arrive à se tenir malgré les nombreuses bêtises et gags qu’elle débite. J’y ai décelé évidemment de la parodie, mais aussi de la critique et surtout de l’hommage. Le jeu des acteurs et les plans sont déconstruits sans gêne, pour mieux qu’on se rende compte de leur importance en temps normal. Pour finir, le film était destiné pour la tv et n’avait pas d’affiche officielle. C’est donc Thierry Beaudenon qui en a créé une pour Affiches Rebelles (que vous pouvez acheter ici), un projet du Stagiaire des Affiches, invité également.

image

C'est ? La Classe Américaine : Le Grand Détournement

Genre ?

Durée ? 70 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 31/12/1993

Vu le ? 14/07/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email