L’Île

L’Île est le tout premier film que j’ai vu au Festival d’Annecy 2022, que j’ai réservé à la dernière minute. D’habitude, c’est lors d’un après-midi ou une soirée de milieu de semaine, mais là, j’ai commencé immédiatement avec ovni.

Déjà, ça parle de quoi L’Île ?

Robinson Crusoé a fui la société et se prélasse sur son île déserte. Jusqu’au jour où il sauve un homme un vendredi, qu’il appelle Vendredi. Tandis qu’il lui apprend de nouvelles choses, une autre quête attend Robinson…

Alors, que vaut L’Île ?

La séance de L’Île était présentée par Marcel Jean, le directeur artistique du Festival. La réalisatrice Acan Damian est venue le rejoindre, accompagnée par une partie de l’équipe. Elle nous a notamment teasé des questionnements que l’on aurait pendant le visionnage. Elle n’a pas menti.

Au bout de 10-15 minutes, j’ai compris que ça allait être très perché. En pleine digestion, je vous avoue avoir donc lutté une bonne partie du film à ne pas m’assoupir.

Heureusement, c’est très coloré et la direction artistique utilise de multiple techniques d’animation. Ce qui rend L’Île original, car vous trouverez aussi bien de la 2D traditionnelle, de l’animation marionnette numérique que de la 3D.

J’aime l’idée de reprendre le mythe de Robinson Crusoé, car j’aime bien cette histoire. De plus, elle s’inspire d’une pièce de théâtre absurde. Mais comme à chaque séjour à Annecy, il faut un moment où je me tape une purge. Et cette année, c’était dès le premier jour.

En effet, le principal souci concerne le défaut habituel. À savoir, quand la technique est innovante et originale, il faut souvent que ça soit pour raconter une histoire décousue. La narration pêche, car j’ai du mal à bien cerner les enjeux.

Ensuite, le doublage difficile à appréhender, empêche l’attachement au film. Le ton monotone des personnages contraste énormément avec l’animation très (trop) expressive.

Par rapport aux thèmes, on comprend à peu près qu’on parle des migrants et de la société de consommation. Néanmoins, les dialogues qui se répètent souvent n’aide pas à passer un moment agréable. Comme L’Île est en partie musicale, les dialogues chantonnent souvent. À ce propos, je trouve la musique plutôt jolie.

La bande-annonce de L’Île

Donc, que dire de L’Île du coup ?

Hormis une musique sympathique et une direction artistique originale, L’Île peine à me convaincre. Il s’agit plutôt d’un voyage très personnel, auquel l’animation permet de représenter des idées assez oniriques. Je n’accroche pas vraiment à cause du doublage et des dialogues agaçants.

Si j’avais su, j’aurais plutôt fait la queue pour une dédicace des réalisateurs du prochain Spider-Man animé…

Si vous avez envie...

… d’un corps trop expressif, de déchets en tout genre et de sauver des migrants, rencontrer Robinson et sa tablette.
L'Île Affiche

C'est ? L’Île (The Island)

Durée ? 95 min

Nationalité ? , ,

Sorti le ? NC

Vu le ? 13/06/2022

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :