Aller au contenu

Holy Emy

Holy Emy devait sortir en novembre 2022, mais a été décalé à mars 2023. Et même en mars, les séances n’abondaient pas plus… J’ai réussi à en trouver une au Saint-André des Arts, mais est-ce que ça valait le coup ?

Synopsis de Holy Emy

Emy et Teresa sont des sœurs d’origine des Philippines et vivent dans une communauté catholique d’Athènes. Cependant, Emy semble attirée par des forces mystérieuses, contraires à leur religion. Cela ne va que s’aggraver lorsque Theresa tombe enceinte…

Holy Emy (Bande-Annonce)

Mon avis rapide sur Holy Emy

Difficile de rentrer dans l’histoire d’Holy Emy. Les situations qui s’enchaînent sans explication et le changement de langue permanent n’aident pas du tout. Et si on ajoute à cela les sous-jeux d’à peu près tout le casting, je n’y crois pas un seul instant. Heureusement la photographie tient la route. Elle compense le thème de la religion, qui aurait pu être traité de façon plus intéressante. Le moment le plus incroyable du film s’est déroulé durant la séance, c’est vous dire l’ennui.

↓ Découvrez mon avis détaillé plus bas ↓

Mon avis détaillé sur Holy Emy

Holy Emy m’a paru très long, car je me suis beaucoup ennuyé. À vrai dire, je n’ai rien compris.

En effet, les scènes et les dialogues semblent se suivre sans grande logique. D’autant qu’on passe du philippin au grec en passant par l’anglais, sans trop savoir pourquoi. Surtout que parfois, les deux actrices principales n’articulent pas et leur voix se confondent. Donc pas évident de savoir qui parle.

De plus, il m’est difficile de cerner l’émotion dans ce non-jeu d’à peu près tout le casting.

Ensuite, il faut savoir que c’est l’aspect fantastique m’avait donné envie de voir le film. Alors qu’au final, on le voit pas tant que ça. Je ne m’attendais pas non plus à un film de genre. Néanmoins, l’aspect mystique aurait pu être poussé (par exemple de façon contemplative, comme A Ghost Story). Heureusement, la photographie propose de belles images.

Globalement, je ne regrette pas vraiment d’y être allé car je tenais à voir Holy Emy, mais pfff, c’était dur. Je n’ai ni compris le film, ni ses messages. Et c’est dommage car il y avait les sujets autour de la religion très intéressant à explorer. Notamment la communauté qui s’oppose aux démons.

En plus, le film a été nominé dans des festivals et a même gagné des prix. Je pensais donc avoir au moins une surprise. Et pour le coup, la seule surprise fut au niveau de la salle lors de la séance.

En effet, lors d’une scène d’exorcisme, les lumières se sont mises à clignoter quelques secondes. L’effet était saisissant, car vraiment bien synchronisé avec l’image et le son. Je me suis dit que le Saint-André des Arts avait mis le paquet dans l’immersion.

Hélas les lampes au plafond se sont réallumées et ce, jusqu’à la fin du film. Une personne des premiers rangs s’est bougée pour aller voir le caissier, en vain, car il n’a trouvé personne. Bon, il ne restait pas beaucoup de temps, heureusement. Par la suite, on a retrouvé le caissier. Il nous a expliqué qu’en réalité une alarme s’était déclenchée dans une autre partie du cinéma. Mais il pensait pas que ça rallumerait les lumières de toutes les salles et s’est excusé.

Vous aimez Jevaisciner.fr ?

Soutenez le site en achetant l’autocollant officiel ici !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Informations sur le film :

Holy Emy Poster

Titre ? Holy Emy (Αγία Έμυ - Agía Émy)

Réalisation de ?

Durée ? 111 min

Nationalité ? , ,

Sorti le ? 22/03/2023

Vu le ? 06/04/2023

Dans quel cinéma ?

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire