Hellboy

Le retour de Hellboy au cinéma faisait plaisir et en -12 ans en plus. La bande-annonce avait l’air bien barrée. Mais en regardant le film, la descente aux enfers n’est pas que dans l’histoire…

Déjà, ça parle de quoi Hellboy ?

Hellboy est un démon aux cornes cassées. Il est agent dans une police du paranormal. Une nouvelle menace s’annonce. Il s’agit d’une sorcière ancestrale qui revient d’entre les morts, afin d’assouvir sa vengeance

Alors, que vaut Hellboy ?

Il n’y a pas grand-chose qui va. J’avais eu vent du flop aux USA et j’ai vu les notes sur Allociné, pourtant, j’espérais que ça soit au moins fun. Mon dieu que c’est mal fait.

Tout commence par un manque cruel de background aux personnages et surtout à Hellboy. N’ayant pas vu les films de Guillermo Del Toro, j’ai cru par moment qu’il s’agissait d’une suite. Heureusement non, certains éléments ne sont juste pas du tout amenés, ou bien après. Du coup, je ne me suis attaché à rien, j’ai regardé le film assez passivement, comme quand on regarde la télé distraitement lors d’une discussion.

Même certains effets spéciaux sont flingués. Déjà Hellboy, ressemble plus à un cosplay de bonne facture qu’à un réel personnage de cinéma. Ensuite, même des incrustations numériques sont à la limite du désuet. Dans 5 ans, le film aura déjà un coup de vieux. Au niveau du sang, c’est presque trop de gore pour du gore par moment.

L’histoire, de base, je savais que ça n’allait pas être un chef d’œuvre. Surtout que le tout début, me faisait penser à Alex Le Destin d’un Roi. Les publics ne sont clairement pas les mêmes vu les scènes de violence. Le problème est qu’elle est enrobée de mauvaise qualité, donc ça n’aide vraiment. Par exemple le montage est mal découpé, ça va trop vite pour ce que certaines scènes sont censées raconter. Indépendamment, des passages marchent bien. Dommage que ça ne soit pas crédible, dû au manque d’installation préalable. C’est comme s’ils avaient lu en diagonale 2-3 comics puis fait un film dessus. En plus, ils essayent de masquer tout ça avec de la musique pop-rock à gogo

Au fur et à mesure que le film avançait, j’avais une sensation de déjà-vu. Plus ça allait, moins ça allait, comme si les équipes du film avaient baissé les bras. Puis à un moment, j’ai réalisé à quel point les défauts qui ressortaient me faisaient tout simplement penser aux films que j’ai vus lors de… la Nuit Nanarland 3 ! Hellboy est un vrai nanar de 2019. Les mêmes problèmes qu’un film rétro, mais avec des FX un peu plus à la pointe. Une fois cette révélation découverte, je me suis imaginé l’ambiance au Grand Rex dans 10 ans. C’est probable qu’il fasse un carton !

Donc, que dire de Hellboy du coup ?

Je le considère comme un bon nanar, car par rapport à un mauvais film (par exemple Un Raccourci Dans Le Temps), il a des intentions au premier degré. Dans le sens où, je saisis ce que le réalisateur voulait apporter, mais que ça ne fonctionne pas. Du coup, je vois plus ça comme un dessin d’enfant : on n’y croit pas, mais on essaye d’être sympa. Hellboy c’est complètement un film qui aurait pu être bien, mais à cause de choix de la production, c’est bâclé. On grille clairement le film de commande qu’il fallait expédier pour garder la licence. Un montage pourri, des personnages sans background, une histoire naze, des musiques inutiles et des FX foireux : c’est les ingrédients d’un bon nanar en puissance. C’est tellement mauvais, qu’il y a moyen de rigoler dans une ambiance adéquate.

Si vous avez envie...

… de limer vos cornes, de faire parler les morts et de vous battre contre des Géants sur du Muse, partez pour l’enfer, dans tous les sens du terme.

C'est ? Hellboy

Durée ? 121 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/05/2019

Vu le ? 11/05/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email