Méandre

Décidemment, 2021 c’est l’année où on se lance dans la SF française !

Quoi ?

Lisa se réveille dans un caisson, sans savoir comment elle est arrivée là. Son unique moyen de s’en sortir ? Traverser dans un temps limité un tunnel interminable, infesté de pièges mortels…

Alors ?

SF française mais pas tout à fait francophone. À plusieurs moments, on remarque qu’il s’agit plus de doublage par-dessus des mouvements de lèvres anglais. Un détail qui m’a un peu perturbé, mais passons.

À tous ceux qui vont inévitablement comparer Méandre à Cube, sachez que je ne l’ai pas vu. Je ne pourrai donc pas en parler. À la rigueur, ma seule référence proche serait Escape Game.

Le tube époustoufle bien moins, cela se voit. Moins dans le grand spectacle, moins ingénieux, beaucoup plus intimiste et finalement, plus réaliste.

L’immersion joue un rôle très important, transformant une bonne partie du film en expérience stressante. La claustrophobie se ressent à tous les niveaux. Déjà, par l’attitude de Lisa, jouée impeccablement par Gaia Weiss (la série Vikings). Ses choix, son comportement, son regard, sa respiration, tout concorde pour y croire à fond. On prend le temps de vivre chaque moment.

Le travail fourni par le son et la lumière apporte également grandement. On met en avant pleins de petits détails, qui nous mettent forcément, tout comme la jeune femme, en alerte.

Le stress demeure relatif tout de même à force, car avec un seul personnage principal, on imagine qu’il ne va pas mourir dans le premier quart d’heure.

Concernant le scénario, je dois avouer que je reste sur ma faim. À un certain passage, après un petit twist plutôt sympa, on vire dans la SF. Ce qui ouvre alors la porte de l’interprétation, et on ne nous aide pas beaucoup. Alors on se doute bien qu’il s’agisse de métaphore, néanmoins, les événements distribuent des indices de façon inégale.

Si c’est bien fait, je ne déteste pas les films qui n’expliquent pas. Ça existe, on souhaite nous faire profiter des sensations au détriment du contexte. Quand ce n’est pas bien fait, ne pas expliquer m’agace car on se permet de tourner l’histoire dans tous les sens pour rien. Ici c’est encore différent. On nous donne des pistes, mais elles ne semblent pas vraiment matcher avec ce qu’on nous montre. Ce qui nous laisse perplexe jusqu’au bout, surtout avec l’ultime scène. Après, je n’ai peut-être juste pas compris.

Du coup ?

Dans un premier temps, une très bonne expérience d’immersion. Le son, l’image et le jeu nous permettent d’aborder une claustrophobie réaliste. Cependant, l’intrigue nous perd peu à peu, tandis qu’on sombre dans les interprétations. Une explication plus tranchée, ou en tout cas plus cohérente avec les indices, aurait été appréciable.

Si vous avez envie...

… de ramper, d’être poursuivi.e et de déplacer délicatement un cadavre, travaillez vos gainages dans ce tunnel interminable !

C'est ? Méandre

Genre ? , ,

Durée ? 90 min

Nationalité ?

Sorti le ? 26/05/2021

Vu le ? 02/06/2021

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email