Vesper Chronicles

Vesper Chronicles n’étant déjà (quasiment) plus dans les Pathé-Gaumont, je suis obligé d’aller à l’UGC des Halles. Est-ce que le déplacement valait le coup ?

Synopsis de Vesper Chronicles

Dans un futur lointain où plus rien ne pousse, certains humains vivent dans des citadelles coupées du monde, tandis que les autres survivent dans la nature hostile. Parmi eux, une jeune adolescente, Vesper, s’occupe de son père paralysé, dont la conscience continue de s’exprimer à travers un drone. Jusqu’au jour où, après qu’un vaisseau se soit écrasé dans la forêt, la bio-hackeuse va s’occuper d’une mystérieuse passagère. Cette rencontre va lui donner de l’espoir pour améliorer son avenir…

La bande-annonce de Vesper Chronicles

Mon avis détaillé sur Vesper Chronicles

Ce qui m’a le plus frappé dans Vesper Chronicles (et ce dès la bande-annonce), c’est qu’il a le mérite d’être original. En effet, ce film de SF indé fonctionne visuellement, en utilisant avec parcimonie les effets numériques, que je trouve réussis. De même, les effets pratiques ajoutent un certain cachet à l’ambiance, renforçant l’atmosphère déjà très organique. À propos, attendez-vous à des scènes plutôt graphiques par moment.

Ensuite, s’ajoute à cela les enfants qui ont tous un visage vraiment atypique, accentuant l’étrangeté de ce monde. D’ailleurs, concernant les personnages, je tiens à souligner la présence d’Eddie Marsan. Il est le plus captivant de tous les humains de Vesper Chronicles, grâce notamment à ses expressions ambigües et glaçantes de manipulateur. En tout cas, gros coup de cœur pour les étranges femmes encapuchonnées, dont j’aurai aimé qu’elles soient plus présentes dans l’histoire.

Cependant, je n’arrive pas vraiment à déterminer ce que l’intrigue veut faire ses personnages. Malgré un univers avec beaucoup de potentiel, les enjeux flous restent durs à comprendre. En fait, le film parait très long sans être suffisamment contemplatif pour justifier la longueur. Les actions restent majoritairement factuelles, avec des scènes qui traînent en longueur pour rien.

Résumé de mon avis sur Vesper Chronicles

Avec son univers ambitieux et original, Vesper Chronicles aurait pu être un film de SF indé incroyable. Visuellement, l’utilisation d’un mélange d’effets numériques et pratiques fonctionne à merveille. La direction artistique offre un monde avec beaucoup de potentiel et d’identité. Seulement voilà, ça coince au niveau de la narration pour moi. Je n’arrive pas à comprendre ce que l’intrigue veut me raconter, sans être suffisamment contemplative pour justifier autant de longueurs. Un pari risqué, qui a au moins le mérite d’avoir essayer de proposer une ambiance intéressante.

Informations sur le film :

Vesper Chronicles Poster

Titre ? Vesper Chronicles (Vesper)

Réalisation de ? ,

Genre ? , ,

Durée ? 112 min

Nationalité ? , ,

Sorti le ? 17/08/2022

Vu le ? 01/09/2022

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… de pansements biologiques, de capuches XXL et de parasites en tout genre, lancez-vous dans la recherche de graines.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Envie de donner votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces films pourraient vous intéresser :