Délicieux

Aller voir Délicieux le ventre vide, ce n’était pas la meilleure idée.

Quoi ?

Pierre Manceron, un cuisinier hors pair, se fait congédier par le Duc de Chamfort. Alors qu’il retourne faire du pain à l’auberge, il fait la rencontre de Louise. Elle lui demande d’être son apprentie. Lui qui avait abandonné la cuisine, peut-être que le goût pour faire de bons plats va revenir…

Alors ?

Délicieux sait mettre en appétit. En effet, il valorise solennellement la cuisine (dans le senspréparation des plats”) et les repas. Grâce à une belle lumière, une belle photographie, certains plans me font penser à des tableaux de la Renaissance. L’angle original du terroir change des révolutions parisiennes habituelles. L’Histoire de France ne s’écrit pas toujours à la capitale !

Je reste malheureusement sur ma faim, concernant le reste de Délicieux, déjà à cause des dialogues. Sans doute parce qu’ils s’adaptent pour l’époque, à laquelle l’histoire se déroule, ils accentuent un jeu très théâtral. Après, les comédiens s’en sortent pas mal, comme Benjamin Lavernhe ou Isabelle Carré. Juste, je n’arrive pas à rentrer dedans.

Ensuite, l’intrigue met longtemps à démarrer, pour finalement mettre trop de temps pour raconter son propos. Alors qu’il s’agit d’un film de révolution, Délicieux ne marque pas assez pour moi la confrontation entre le peuple et la noblesse. Ce sujet qui devait être au cœur de la narration en devient presque anecdotique. Enfin, la succession des événements manque de crédibilité. Tout se passe comme sans réelle surprise, avec des clins d’œil pas toujours très subtiles. Certains comportements de personnages changent brutalement, souvent pour servir les bons arcs narratifs, en dépit de logique.

Du coup ?

Je suis mitigé sur Délicieux. En effet, il ne réussit qu’à moitié son travail. D’une part, il parvient parfaitement à faire saliver par l’image. Les plats et leur conception sont bien mis en valeur par une lumière et une photographie impeccables. D’une autre part, le propos a du mal à se rendre crédible. À cause des dialogues, du manque de surprise et de logique, ainsi qu’à des clins d’œil pas terribles. Je retiendrai néanmoins l’ambiance du terroir français, qui nous rappelle que l’Histoire de France ne s’est pas écrit qu’à Paris.

Si vous avez envie...

… d’apprendre à faire un Délicieux, de créer le tout premier restaurant et de partager votre cuisine au plus grand nombre, devenez donc l’élève de Pierre Manceron !
délicieux poster

C'est ? Délicieux

Genre ? ,

Compagnies ? ,

Durée ? 113 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/09/2021

Vu le ? 16/09/2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email