Birds Of Prey

Petit détour dans l’univers partagé de DC au cinéma. Aux dernières nouvelles il agonisait, avec de légères convulsions.

Déjà, ça parle de quoi Birds Of Prey ?

Harley Quinn est de retour. Depuis qu’elle a rompu avec son Monsieur J, tout Gotham veut sa peau. Certains, littéralement. Une histoire de diamant va sans doute la sortir du pétrin et lui faire rencontrer de nouvelles têtes

Alors, que vaut Birds Of Prey ?

Je m’attendais au pire. Le trailer donnait pas envie, mais est-ce que ça pouvait faire plus de dégâts que Suicide Squad ou Shazam ? Et bien il s’avère que DC ont été plutôt discrets sur ce coup-là. Ils ont sorti leur truc, que personne n’attendait, dans le plus grand calme.

Globalement, ça reste plutôt inventif. Je supporte mal le personnage d’Harley Quinn dans cet univers. Mais une fois passé le 1er quart d’heure je m’y suis fait puis j’ai essayé de profiter du reste.

Et franchement, les scènes d’action la concernant sont super fun. C’est pétillant et coloré, ses costumes encore plus loufoques.

Contrairement à Shazam, ils ont été moins relous pour rappeler au spectateur que le film appartient à l’univers cinématographique de la Justice League. On part sur de la discrétion pour Suicide Squad, avec seulement une ou deux références, ce qui m’a surpris. Bon par contre, beaucoup d’échos au Joker (malheureusement, pas celui avec Joaquin Phoenix). On a compris qu’il n’était pas dans le film mais qu’il fallait faire le lien…

Les nouvelles anti-héroïnes sont suffisamment badass pour se faire une place dans ce scénario puzzle. Après, elles ne marquent pas plus que ça en dehors. Tout comme Ewan McGregor. Agréable de le voir en méchant à moitié fou, mais tellement vu et revu qu’on se lasse vite. Surtout pour quasi ne pas le voir en Black Mask

Donc, que dire de Birds Of Prey du coup ?

En toute honnêteté, moins catastrophique que j’imaginais. Après, l’aspect badass fonctionne sans être mémorable. Bel effort pour certaines scènes d’action très graphiques (dans tous les sens du terme) et une narration décousue, tout à l’image de son protagoniste par Margot Robbie en pleine forme. Mais le final laisse un sentiment final d’anecdote.

Si vous avez envie...

… d’un fusil à pompe festif, d’une hyène bien dressée et d’avoir la ville à vos trousses, coupez vos couettes et allez à la rencontre des Birds Of Prey.

C'est ? Birds Of Prey et la Fantabuleuse Histoire d’Harley Quinn (Harley Quinn: Birds Of Prey, anciennement Birds Of Prey and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn)

Genre ? ,

Durée ? 109 min

Nationalité ?

Sorti le ? 05/02/2020

Vu le ? 14/02/2020

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email