Belle

J’ai découvert l’existence du film Belle quand j’ai acheté mes billets pour l’avant-première. On sent la personne renseignée dis donc.

Déjà, ça parle de quoi Belle ?

La jeune Suzu n’arrive plus à chanter depuis la disparition de sa mère. Aujourd’hui, elle découvre le nouveau réseau social à la mode, U (prononcé « you »). À l’aide de capteurs à poser sur les oreilles, votre corps est entièrement retranscrit dans un monde virtuel, via un avatar unique. Suzu va ainsi devenir Belle, une chanteuse ultra populaire, à l’identité secrète. Mais un mystérieux utilisateur, surnommé la Bête, vient interrompre un de ses concerts. Qui est-il ? Pourquoi vit-il caché dans un château ? Sous les traits de Belle, Suzu va enquêter…

Alors, que vaut Belle ?

Tout d’abord, je vous parle un peu de l’avant-première de Belle au Grand Rex. Présenté par la chroniqueuse de Pop-Corn, Marie Palot, l’événement a accueilli le réalisateur Mamoru Hosoda, sa traductrice ainsi que la chanteuse Louane. En effet, elle prête sa voix à Suzu en version française.

Belle Marie Louane Mamoru

La dernière fois que j’ai eu la chance de voir Mamoru Hosoda, c’était lors de sa présentation de Miraï, Ma Petit Sœur, son précédent long métrage, au Festival d’Annecy 2018.

Dans le hall, ils avaient installé un photocall avec une cosplayeuse de Belle plutôt réussie. Les invités avaient eu le droit à un tote-bag aux couleurs du film. Tous les spectateurs avaient en tout cas reçu un petit polaroïd en carton, pour faire la promotion du film sur les réseaux sociaux.

Belle Polaroid

D’abord, l’animatrice a poser quelques questions au réalisateur, aidé de sa traductrice. Il nous a d’ailleurs délecté d’un petit “Bonsoir” en parfait français. Puis, Louane nous a interprété la chanson du film sur scène, accompagnée de la composition signé Cécile Corbel, pour la première fois devant un public. Louane a un peu galéré au début, mais grâce au soutien du public, elle a pu repartir et nous a tous scotchés. Pour avoir entendu la version japonaise par la suite, la chanson en français n’a rien à lui envier. Retrouvez sa prestation, filmée par Thomas Ducrocq, en cliquant ici.

Belle Louane

Je n’ai jamais été aussi près pour une avant-première, ça fait plaisir. Les sièges en cuir de l’orchestre sont légèrement penchés, ce qui permet d’apprécier pleinement l’écran de scène assez balèze.

Passons à présent sur mon avis concernant le film Belle, que j’ai trouvé plutôt original et intéressant. Majoritairement, ce nouveau long-métrage foisonne de beaux moments, d’autres assez futiles. L’image se dote de belles compositions, malgré une 2D pas toujours à la hauteur de mes attentes. En effet, on arrive à embellir les protagonistes, notamment dans les gros plans. En revanche, certains extras (personnages d’ambiances) voire certains plans avec les héros, sont vraiment très pauvres en détails. Néanmoins, le monde virtuel entièrement en 3D avec effet 2D, contrebalance suffisamment. Avec cette technique, les créatures conservent ainsi leurs détails tout du long. De plus, la réalisation peut se permettre de beaux mouvements de caméras et de l’animation fluide. Cela dit, peut-être que le contraste est voulu, pour bien différencier les deux réalités.

Belle Marie Traductrice Mamoru

J’ai bien aimé la meilleure amie, Hiroka, qui parle crument à l’héroïne. D’ailleurs, Belle propose de nombreuses scènes purement comiques, ce qui ajoute du punch à l’histoire.

Quant à cette dernière, il s’agit d’une très bonne adaptation de la Belle et La Bête. On garde quelques éléments du conte original (et un peu d’inspiration Disney et Jean Cocteau, on ne va pas se mentir) mais surtout dans les grandes lignes. L’intrigue porte en effet sur des thèmes originaux, particulièrement avec le monde virtuel et l’ambiance réseaux sociaux. Bien qu’ils soient amenés un peu de nulle part sur la fin, d’autres sujets importants rendent le récit unique. En tout cas, la bande son nous berce du début jusqu’à la fin et la chanson principal du film donne des frissons.

Belle Avant Premiere Grand Rex

Donc, que dire de Belle du coup ?

Belle prolonge le savoir-faire de Mamoru Hosoda. Une jolie aventure où je n’ai pas décroché. J’admirais tout simplement certains passages. Le monde virtuel m’a fasciné, tout comme l’adaptation originale du conte populaire. Les moments forts ont fait le taff, notamment grâce à une bande originale de qualité. Même si parfois ça force un peu sur l’émotion, sur des situations qui n’en demandaient pas tant.

Si vous avez envie...

… de 5 milliards d’avatars, de fleurs dans votre robe et de zoomer dans des pixels, découvrez Belle la star de U !
belle poster

C'est ? Belle ( 竜とそばかすの姫 - Ryū to Sobakasu no Hime)

Durée ? 124 min

Nationalité ?

Sorti le ? 29/12/2021

Vu le ? 06/12/2021

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :