Angry Birds : Copains Comme Cochons

Quoi ?

Sur l’Île des Oiseaux, Red vit comme une véritable star. Tout le monde l’adule, car il a sauvé le monde, a inventé le métro lance-pierre et se charge de repousser les attaques constantes venues de l’Île des Cochons, dirigées par Leonard. Jusqu’au jour où les cochons verts demandent la trêve et carrément de l’aide. En effet, une nouvelle menace plane et tous veulent empêcher la destruction de leur île respective. Une union s’impose donc !

Alors ?

J’ai relu mon article sur Angry Birds et je remarque que j’avais été plutôt emballé. Dans mon souvenir, je suis plus mitigé car il reste tout de même banal et standardisé.

La suite n’est guère mieux, voire pire. Les gags trop nombreux desservent parfois même l’histoire. Leur longueur entraine une chute trop tard ou alors les personnages paraphrasent bêtement ce qu’il se passe à l’écran. J’ai tout de même ris à certains (notamment celui que j’avais vu en extrait lors de la conférence Sony Pictures à Annecy 2019) mais globalement, le film ne raconte pas grand-chose. Typiquement il est taillé pour les enfants et les vacances scolaires, sans aucune créativité.

C’est notamment dû à la présence répétée de référence aux modes d’aujourd’hui (encore des dabs ? arrêtez s’il-vous-plaît… Du speed dating pour un film jeune public ? Ça va trop loin…), pour bien mollement toucher les jeunes 10’s. Ils abusent sur l’utilisation de musiques connues. On en bouffe toutes les deux scènes sérieux, ça en devient lassant et l’effet de décalage ne fonctionne plus.

Dans le fond, à la fin, on peut trouver des prémices de valeurs morales intéressantes, malheureusement noyées dans le brouhaha ou amenées avec une lourdeur extrême (je n’ai pas dit forcée ?)

De même, on ne croit plus aux actions des héros. Personnellement, je n’ai pas ressenti de tension et les éléments prévisibles n’aident pas à rentrer dans l’histoire.

Après Sony reste techniquement irréprochable. Les effets spéciaux fonctionnent, les plumes, les simulations de fluides ou de matières demeurent très réalistes.

Du coup ?

Comme quoi, la collaboration entre studios peut vraiment faire varier le résultat. Sony et Bron ont pondu Spider-Man : New Generation, au succès critique, technique et narratif. Après ça, on a le droit à Angry Birds 2 avec Rovio, qui s’adresse aux jeunes enfants avec un manque cruel d’audace. Les gags polluent l’histoire mal écrite et plate au possible, qui n’explore qu’à peine les personnages et leur personnalité, pourtant intéressante. Ça pique, surtout quand la séance précédente, c’était Shaun Le Mouton 2. Heureusement, en plus de la VF passable, Sony a prévenu que c’était la dernière suite, pour se concentrer sur de nouveaux projets. Enfin, jusqu’au prochain Hôtel Transilvania, quoi.

Si vous avez envie...

… de vous déguiser à plusieurs, de chihuahua glacé et de chercher des œufs, associez-vous avec vos copains cochons.

C'est ? Angry Birds : Copains Comme Cochons (The Angry Birds Movie 2)

Genre ?

Durée ? 97 min

Nationalité ?

Sorti le ? 16/10/2019

Vu le ? 24/10/2019

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email