Vivarium

Je continue doucement la reprise ciné en allant tout près de chez moi et profiter du tarif mini.

Déjà, ça parle de quoi Vivarium ?

Tom et Gemma cherche un nouvel appartement. Avec l’aide de Martin, un agent immobilier un peu spécial, ils visitent une maison prête à les accueillir. Mais au moment de repartir, ils vont être pris au piège dans cet étrange lotissement…

Alors, que vaut Vivarium ?

C’était un des films sorti au printemps que je n’avais pas eu le temps de voir avant le confinement. Et je suis bien content, car c’était très intéressant !

L’intrigue démarre assez vite. L’aspect cringe s’installe rapidement, l’angoisse est palpable. Étrangement, on peut ressentir le malaise du confinement, en se sentant enfermé, piégé.

Les thèmes de la famille sont bien évidemment abordés, caricaturés imagés. Le couple fonctionne bien, ni trop cliché, ni trop détaché.

Mais au bout d’un moment, le mystère s’étire, prend son temps avec des longueurs. Sans doute pour immerger encore plus le spectateur dans cet enfer sans vie.

Au final, beaucoup de questions laissées sans réponse. Le film n’est pas assez contemplatif pour se permettre de délaisser les explications. Sa construction ne colle pas suffisamment au fond, à mon goût. Un peu déçu pour ça.

Donc, que dire de Vivarium du coup ?

Un thriller bien creepy qui sait angoisser, grâce aux personnages, aux décors et à la réalisation. Néanmoins, un peu dommage qu’il s’arrête en si bon chemin. Il est intéressant mais ne semble pas savoir où aller. À regarder surtout pour l’expérience.

Si vous avez envie...

… d’un enfant qui va vous casser les oreilles, de creuser à vous casser le dos et d’essayer de vous casser d’ici, découvrez Vivarium.

C'est ? Vivarium

Durée ? 98 min

Nationalité ? , ,

Sorti le ? 11/03/2020

Vu le ? 29/06/2020

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email