Instinct de Survie

Un requin qui attaque de gens, ça semble déjà vu et revu. Comment renouveler le genre sans s’ennuyer ?

Déjà, ça parle de quoi Instinct de Survie ?

Nancy, étudiante en médecine, décide de se couper du monde en allant surfer à une plage secrète, dont personne ne donne le nom. Son escapade tranquille sera malheureusement dérangée par un poisson pas très sympa…

Alors, que vaut Instinct de Survie ?

Le début est super looooong. Entre pseudo dénonciation des nouvelles technologies (même si leur intégration est plutôt sympa), les plans qui nous mettent en valeurs les attributs féminins de l’héroïne et ceux qui nous martèlent que les personnages du film surfent (ne connaissant pas énormément cette discipline, je ne peux même pas vous dire s’ils le faisaient bien), je ne faisais qu’attendre en me demandant à quel moment ça allait être original et sans clichés.

Étrangement, ce moment est arrivé, enfin en partie. En effet, la tournure de l’histoire était toute autre que comme je l’imaginais. Il s’agit réellement d’un huit clos de survie en mer de moyenne profondeur. On ne voit pas beaucoup le requin, tout se joue sur la tension, comme un certain Dents de la Mer. Quelques décisions et compétences de la fille sont même agréablement intelligentes.

Je dis en partie surprenant, car il y a quand même des mini incohérences ou facilités qui accompagnent la narration.

Blake Lively n’offre pas un jeu exceptionnel, mais quelques passages sont bien crédibles.

En soi, ça se regarde, on ne réfléchit pas trop, on est parfois un peu stressé et ça aurait pu bien finir s’il n’y avait pas eu d’épilogue inutile.

Si vous avez envie...

… d’avoir une copine mouette, de beaux décors de lagon et de nager en eaux dangereuses, partez surfer au Mexique !

C'est ? Instinct de Survie (The Shallows)

Genre ?

Durée ? 86 min

Nationalité ?

Sorti le ? NC

Vu le ? 24/08/2016

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email