Sully

De tous les biopics que j’ai vus cette année, je crois que c’est le seul dont j’ai vraiment entendu l’histoire originale le jour où ça s’est passé. Et comme Clint Eastwood aime les héros américains…

Quoi ?

Le 15 janvier 2009, à New York, Le commandant de bord Chesley ‘Sully’ Sullenberger et son copilote Jeff Skiles ont dû poser d’urgence l’airbus US Airways sur l’Hudson, ce qui a permis à tous les passagers et l’équipage de survivre à la catastrophe. Mais les enquêteurs ne voient pas ça du même œil…

Alors ?

Quelle leçon ! À l’ère où l’on rechigne la machine, telle que les caisses automatiques froides, on peut se rendre compte que les employés de l’administration sont loin d’être humains pour autant.

Le montage du film est un peu déroutant au début, mais dans l’ensemble c’est remarquablement bien raconté. On a l’impression de vivre chaque moment, de l’amerrissage à l’enquête, en passant par les moments de doutes.

Tom Hanks nous pose ici un héros concentré, qui prend toujours du recul, reste maître de son comportement à tout instant. Ce qu’il subit est intolérable, pour lui comme son entourage.

Un petit retour d’Anna Gunn au cinéma (surtout connue pour Breaking Bad) qui reste dans un rôle qui lui va bien.

Ce film est agréable de par la bonne narration de l’évènement sous tous ses angles, je n’ai pas eu l’impression qu’il y ait eu des ajouts abusifs.

Si vous avez envie...

… de simulation, de froid et de chercher la petite bête où elle n’est pas, rencontrez le commandant Sully !

C'est ? Sully

Genre ? ,

Durée ? 96 min

Nationalité ?

Sorti le ? NC

Vu le ? 12/12/2016

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email